Le dollar lesté par la faible inflation américaine, la livre turque bondit

New York (awp/afp) - Le dollar, lesté par la modération de l'inflation en août aux Etats-Unis, reculait jeudi face à l'euro et à la livre britannique tandis que la livre turque était dopée par le relèvement des taux d'intérêt en Turquie.

Vers 19H00 GMT (21H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1692 dollar, contre 1,1626 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

La devise européenne était en hausse face à la monnaie nipponne à 130,80 yens contre 129,36 yens mercredi soir.

Le dollar progressait également un peu face au yen à 111,67 yens contre 111,26 yens mercredi soir.

Après avoir touché son plus bas depuis près d'un an et demi mardi, l'indice MSCI, qui regroupe une vingtaine de monnaies émergentes, remontait jeudi.

Le marché des changes a surtout réagi jeudi à "une inflation décevante aux Etats-Unis", et non aux réunions de banques centrales, a résumé Connor Campbell, analyste chez Spreadex.com.

L'indice des prix américain CPI a avancé de 0,2% en août par rapport au mois précédent. En glissement annuel, cela correspond à une hausse des prix de 2,7%.

Et sans les prix alimentaires et de l'énergie, la hausse en août n'a été que de 0,1%.

Cela pèse sur le cours du billet vert, alors que la Réserve fédérale américaine (Fed) regarde attentivement l'inflation pour décider du rythme de ses hausses de taux directeurs, qui rendent le dollar plus rémunérateur et plus attractif pour les cambistes.

Toutefois, a souligné Paul Ashworth de Capital Economics, "il n'y a pas de raison de penser que ce ralentissement de l'inflation est le début d'un creux plus marqué". Le marché du travail est tendu, la hausse des salaires s'accélère et les prix des produits sont portés par des contraintes de capacité et les récentes taxes à l'importation, a-t-il rappelé.

Aussi nombre d'observateurs continuent à miser sur deux remontées des taux directeurs de la Fed d'ici la fin de l'année.

Le marché digérait par ailleurs jeudi trois réunions de banques centrales: la Banque centrale européenne (BCE), la Banque d'Angleterre (BoE) et la banque centrale turque (CBRT).

Cette dernière a fait grimper la livre de plus de 5% en annonçant dans un communiqué qu'elle relevait son principal taux directeur de 625 points de base, le portant à 24%. La livre turque s'échangeait à 6,09 livres pour un dollar.

Quant à la BCE, elle continue à juger "globalement équilibrés" les risques pesant sur la conjoncture en zone euro, une marque de sérénité malgré la montée des incertitudes économiques, a déclaré jeudi son président Mario Draghi.

La banque européenne, comme son homologue britannique, n'a pas touché à ses taux directeurs.

La BoE a en revanche pris acte d'une activité économique plus élevée cet été au Royaume-Uni et a relevé ses prévisions de croissance du produit intérieur brut à 0,5% pour le troisième trimestre.

"Les décisions de la BoE sont à l'arrière-plan, seul le Brexit compte pour la livre", a jugé M. Wilson.

L'euro s'est par ailleurs renforcé face au dollar "grâce à un apaisement des inquiétudes concernant la politique commerciale des Etats-Unis", a indiqué Kengo Suzuki de Mizuho Securities.

Les autorités chinoises ont notamment confirmé jeudi que Washington avait proposé à Pékin de reprendre les négociations commerciales avant que l'administration Trump n'impose de nouvelles taxes punitives sur ses importations.

Vers 19H00 GMT, l'once d'or valait 1.202,13 dollars, contre 1.206,28 dollars mercredi à 21H00 GMT.

La monnaie chinoise a terminé à 6,8448 yuans pour un dollar, contre 6,8517 yuans pour un dollar mercredi vers 15H30 GMT.

Le bitcoin s'échangeait pour 6.481,66 dollars, contre 6.305,47 dollars mercredi soir, selon des chiffres compilés par Bloomberg.

Cours de jeudi Cours de mercredi

-----------------------------------

19H00 GMT 21H00 GMT

EUR/USD 1,1692 1,1626

EUR/JPY 130,80 129,36

EUR/CHF 1,1293 1,1288

EUR/GBP 0,8916 0,8914

USD/JPY 111,87 111,26

USD/CHF 0,9659 0,9709

GBP/USD 1,3112 1,3045

afp/rp

(AWP / 13.09.2018 21h21)
News les plus lues