Le gouvernement haïtien condamne les propos "racistes" de Trump, si avérés

Port-au-Prince - Le gouvernement haïtien a qualifié d'"inacceptables" les propos dénigrant Haïti prêtés à Donald Trump, les jugeant simplistes et racistes, dans un communiqué publié vendredi, jour anniversaire du séisme qui a fait plus de 200.000 morts dans le pays en 2010.

"Le gouvernement haïtien condamne avec la plus grande fermeté ces propos odieux et abjects qui, s'ils étaient avérés, seraient, à tous égards, inacceptables car ils reflèteraient une vision simpliste et raciste totalement erronée", a écrit le gouvernement.

"Ils seraient, de surcroit, incompatibles avec les liens multiples tissés par la longue histoire d'amitié et de convivialité qui unit les deux peuples des deux plus vieilles républiques" du continent américain, a-t-il ajouté.

Le président américain a affirmé sur Twitter n'avoir "jamais dit quelque chose d'insultant sur les Haïtiens".

Selon plusieurs médias américains citant des personnes présentes jeudi à une réunion à la Maison Blanche, M. Trump a dénoncé l'immigration en provenance de "pays de merde" tels que Haïti ou des pays africains.

Le sénateur démocrate Dick Durbin, qui assistait à cette réunion, a affirmé vendredi matin que M. Trump avait même utilisé "plusieurs fois" cette expression grossière.

Le gouvernement haïtien a dénoncé dans son communiqué des propos "pour le moins irrespectueux et insultants".

"Il y a lieu de croire qu'il s'agit, une fois encore, d'une véritable méprise tant ces déclarations insultantes et répréhensibles ne correspondent en rien aux vertus de sagesse, de retenue et de discernement que doit cultiver toute autorité politique investie de hautes fonctions", a-t-il poursuivi.

Et de rappeler que "des millions de fils et filles d'Haïti ont contribué, contribuent et continueront de contribuer à la prospérité et à la grandeur de l'Amérique".

"De même, la solidarité spontanée du peuple américain envers le peuple haïtien dans ses moments difficiles consolide, encore pour longtemps, le socle de leur indéfectible amitié", a ajouté le gouvernement, évoquant en particulier également l'aide des soldats haïtiens au général Lafayette pendant la guerre d'indépendance des Etats-Unis.

L'administration Trump a annoncé en novembre la suppression d'une mesure protégeant de l'expulsion près de 60.000 immigrés haïtiens aux Etats-Unis. Le Statut de protection temporaire (TPS) avait été accordé aux Haïtiens après le séisme de 2010.


(©AFP / 12 janvier 2018 15h51)
News les plus lues