Le gouvernement lance une consultation sur la gestion des déchets radioactifs

Bure (France) - Le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu a annoncé jeudi le lancement d'une consultation publique sur la gestion des matières et déchets radioactifs sur le territoire français.

"Force est de constater qu'aujourd'hui, il y a un problème pour lequel il nous faut trouver une solution. Je pense que c'est cela le débat public, (...) il faut prendre les données techniques telles qu'elles nous sont apportées par les ingénieurs et les gens de science", a expliqué le secrétaire d'Etat à l'issue d'une réunion sur le projet Cigéo d'enfouissement de déchets nucléaires, à Bure (Meuse).

Sous l'égide de la commission nationale du débat public (CNDP), ce processus est prévu pour se dérouler de décembre à mars et doit "réactualiser les principes qui ont présidé à la gestion des déchets nucléaires dans notre pays et s'ouvrira à toutes les options possibles quant à l'avenir du nucléaire dans les décennies à venir", a précisé le ministère dans un communiqué.

Les modalités de cette consultation seront présentées en novembre par la CNDP.

Parallèlement, un "centre d'information et de ressources à destination du grand public" a été lancé jeudi sous l'adresse www.cigeo.gouv.fr sur le projet Cigéo, qui vise à enfouir à 500 m sous terre les déchets les plus radioactifs ou à vie longue du parc nucléaire français.

Promis en mars, ce site rassemble "les études des promoteurs du projet mais aussi celles des lanceurs d'alerte, des ONG et des associations opposées au projet", explique le ministère, ajoutant que chacun a la possibilité d'y "proposer de nouvelles ressources documentaires et d'éléments d'appréciation".

Le collectif "Bure Stop" d'opposants au projet Cigéo a lui fait part jeudi de "son refus de toute participation à cette mascarade sur internet comme au débat public qui s'annonce".

"Il s'agit de faire à nouveau semblant d'intégrer la population française à un processus décisionnel alors que le projet de poubelle nucléaire est sur les rails", a dénoncé le collectif dans un communiqué.

(©AFP / 20 septembre 2018 15h58)