Le ministre grec des Affaires étrangères à Moscou mercredi

Athènes - Le ministre grec des Affaires étrangères Nikos Kotzias se rendra mercredi à Moscou en réponse à une invitation de son homologue russe Sergueï Lavrov, a annoncé mardi un communiqué du ministère grec des Affaires étrangères.

M. Kotzias effectuera cette visite le jour d'une réunion diplomatique sur l'Ukraine considérée par les Européens comme celle de la dernière chance avant une guerre ouverte dans l'est du pays, qui doit se dérouler à Minsk sous l'égide de Berlin et de Paris.

L'ordre du jour de la visite du ministre grec ne précise pas s'il s'agit d'une simple rencontre bilatérale ou si M. Kotzias sera amené à s'exprimer aussi sur le dossier de l'Ukraine. Le 29 janvier, le gouvernement d' Alexis Tsipras à peine au pouvoir, M. Kotzias avait indiqué que la Grèce avait oeuvré au dialogue entre Moscou et l'UE, en faisant adopter par celle-ci un texte ne prévoyant pas de nouvelles sanctions contre Moscou.

Le nouveau gouvernement grec, dans lequel se trouvent à la fois des membres du parti de gauche radicale Syriza et d'autres du parti de droite souverainiste des Grecs indépendants dirigé par Panos Kammenos, ne cache pas ses sympathies pro-russes, suscitant des interrogations sur une possible réorientation stratégique de sa diplomatie.

Le Premier ministre Alexis Tsipras et le ministre de la Défense Panos Kammenos ont tous deux été invités par le gouvernement russe à se rendre à Moscou dans les prochains mois.

M. Kammenos a déclaré lundi soir dans une interview à la chaîne privée Mega que la Grèce avait un autre plan au cas où la Grèce ne parviendrait pas à un accord avec l'UE sur un financement d'urgence.

Le plan B serait d'avoir un financement d'un autre côté, qui pourrait être les Etats-Unis, la Russie, la Chine ou d'autres pays, selon ses propos rapportés par la presse.

(©AFP / 10 février 2015 14h08)