Le pétrole continue de descendre en Asie

Singapour (awp/afp) - Les cours du pétrole continuaient de reculer mardi en Asie, les investisseurs s'inquiétant des signes d'excès d'offre aux États-Unis, dans un contexte de chute des marchés d'actions.

Vers 02H45 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en janvier, perdait 69 cents à 49,19 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne pour livraison en février, reculait de 81 cents, à 58,80 dollars.

Le WTI est passé lundi à New York sous le seuil des 50 dollars pour la première fois depuis plus d'un an.

Le signal de cette dégringolade a été donné par le fournisseur de données Genscape, qui a fait état d'une hausse des réserves dans la plus grande infrastructure de stockage des États-Unis.

La tendance s'est accélérée avec des informations de Bloomberg News relatives à des prévisions officielles américaines sur une hausse de la production de pétrole de schiste américain.

Le recul des places boursières mondiales jouait également sur l'humeur du marché du brut, Wall Street plongeant du fait des craintes pour la croissance mondiale.

"Les cours du brut ont succombé aux tendances baissières alors que les investisseurs évaluent la hausse des niveaux de production de pétrole de schiste américain et la faiblesse des perspectives économiques après 2018", a déclaré le cabinet Phillip Futures.

L'Opep et ses partenaires viennent d'annoncer des coupes de 1,2 million de barils par jour dans leur production mais la décision n'a pas renversé la tendance.

Les investisseurs se posent des questions quant à leur capacité à respecter cette décision dans un climat d'inquiétudes sur la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis et partant, sur la croissance mondiale.

"Avec la hausse des stocks mondiaux, la possibilité de faiblesse de la demande de brut, la route de la guérison paraît en cette fin 2018 extrêmement obscure", ajoute Phillip Futures.

Lundi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI avait perdu 1,32 dollar (-2,6%) pour terminer à 49,88 dollars.

Le Brent avait perdu 67 cents (-1,1%), à 59,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

sr-ev/hh

(AWP / 18.12.2018 05h18)