Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour (awp/afp) - Les cours du pétrole avaient du mal à se remettre jeudi des chiffres record de la production de brut au Etats-Unis dans un marché qui s'inquiète d'une hausse de l'offre et d'un recul de la demande.

Vers 03h30 GMT, le baril de "light sweet crude"(WTI), référence américaine du brut, pour livraison en décembre, prenait deux cents à 61,69 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne, pour livraison en janvier, reculait de huit cents à 71,99 dollars.

Les cours accusaient le coup des chiffres hebdomadaires de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA), qui a fait état d'une hausse bien plus forte que prévu -- près de 38 millions de barils -- des réserves de brut aux Etats-Unis lors de la semaine s'achevant le 2 novembre.

Parallèlement, les Etats-Unis ont extrait en moyenne 11,6 millions de barils d'or noir chaque jour sur la période, une augmentation marquée par rapport à la semaine précédente (11,2 millions).

L'impact modéré des sanctions sur le secteur pétrolier iranien en raison d'exemptions temporaires pour de gros acheteurs comme la Chine, l'Inde et le Japon, pesait également sur les cours, selon les analystes.

"Les cours du brut sont fortement baissiers dans un contexte de craintes sur la hausse des stocks mondiaux", a déclaré Benjamin Lu, analyste chez Phillip Futures.

Les exemptions concernant les exportations iraniennes "ont aggravé la dégringolade alors que la hausse des niveaux de production menace de bouleverser les fondamentaux au cours du quatrième trimestre".

"Les prévisions économiques plus pessimistes au delà de 2018" ainsi "que la guerre commerciale prolongée entre la Chine et les Etats-Unis alimentent la pression à la vente, les investisseurs s'inquiétant de plus en plus d'une baisse potentielle de la demande de brut", a-t-il poursuivi.

Mercredi, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le WTI a cédé 54 cents pour finir à 61,67 dollars. Il a perdu 19% depuis début octobre.

Le Brent a lâché 6 cents pour clôturer à 72,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres.

mba-ev/plh

(AWP / 08.11.2018 04h55)
News les plus lues