Le pétrole baisse à New York, sur fond d'inquiétudes sur l'offre aux USA

New York - Les cours du pétrole ont ouvert en baisse lundi à New York, les inquiétudes s'attisant sur le niveau toujours élevé de la production américaine et ses conséquences sur l'ensemble de l'offre mondiale.

Vers 13H05 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, perdait 74 cents à 48,04 dollars sur le contrat pour livraison en avril sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"C'est une réaction à l'annonce vendredi d'une hausse du nombre de puits en activité" aux Etats-Unis, a mis en avant Carl Larry, de Oil Outlooks.

Selon le décompte hebdomadaire du groupe Baker Hughes, le nombre de puits actifs a encore augmenté de 14 unités la semaine dernière dans le pays, ce que nombre d'observateurs voient comme un indicateur avancé d'une progression persistante de la production.

"Avec 631 puits actifs au total, ils sont désormais au plus haut depuis septembre 2015", ont écrit les analystes de Commerzbank.

Certes, en ayant dégringolé de quelque 10% début mars, le marché devient moins favorable à cette reprise de l'activité, mais les experts de Commerzbank prévenaient qu'il faudrait "plusieurs semaines" pour que l'activité de forage y réagisse éventuellement par un repli.

"Et on s'attend à prendre connaissance d'une hausse des réserves américaines de brut", a prévenu M. Larry.

Le département de l'Energie va publier mercredi ses chiffres hebdomadaires sur l'état des stocks de brut, qui restent proches de niveaux sans précédent.

Les analystes sont d'autant plus inquiets du niveau de l'offre américaine que cela risque de décourager l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) de prolonger des accords de baisses de production, qui courent actuellement jusqu'à la mi-2017 et impliquent d'autres pays comme la Russie.

"La date limite approche et les stocks restent élevés", a conclu M. Larry.

bur-jdy/lla/eb

BAKER HUGHES


(©AFP / 20 mars 2017 14h12)

News les plus lues