Le pétrole ouvre en hausse à New York

New York - Les cours du pétrole ont ouvert en hausse jeudi à New York, les investisseurs restant partagés entre réduction de la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et rebond des extractions américaines.

Vers 14H15 GMT, le prix du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut prenait 45 cents à 53,56 dollars sur le contrat pour livraison en mars au New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le marché manque vraiment de direction", a commenté Gene McGillian de Tradition Energy.

Depuis le début de l'année, le baril fluctue dans une fourchette comprise entre 50 et 54 dollars à New York

"Cela montre que le marché attend des signes indiquant comment les réductions de l'Opep seront appliquées à l'avenir", a continué M. McGillian.

Pour janvier, premier mois d'application des accords de réduction de la production de l'Opep et de ses partenaires, dont la Russie, les quotas limitant les extractions ont été mieux respectés que ce à quoi s'attendaient les analystes.

A ce sujet, le ministre russe de l'Energie, Alexandre Novak, a indiqué jeudi prévoir de réduire la production du pays à "une vitesse accélérée".

La Russie, prendrait ainsi de l'avance sur le calendrier qu'elle s'était fixé et produirait dès le mois de mai 300.000 barils par jour de moins qu'en octobre dernier, mois servant de référence.

Dans ce contexte, "le marché a balayé d'un revers de la main la très forte hausse des stocks américains", a estimé Gene McGillian.

Après un bond hebdomadaire, les stocks de brut aux Etats-Unis ont atteint un niveau record, selon les données publiées mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Autre facteur, le dollar reculait jeudi, ce qui a tendance à favoriser les cours du brut, libellés dans cette monnaie, en augmentant mécaniquement le pouvoir d'achat des opérateurs utilisant d'autres devises.


(©AFP / 16 février 2017 15h20)

News les plus lues