Le russe Gazprom a réduit de 24% ses livrasions de gaz à la Pologne

Varsovie - Le géant russe Gazprom a réduit de 24% ses livraisons de gaz à la Pologne, qui a à son tour réduit celles à l'Ukraine, selon des responsables polonais et ukrainien.

Mardi, une baisse des livraisons d'environ 24% par rapport aux volumes commandés a été constatée sur les gazoducs transitant vers la Pologne par l'Ukraine et le Bélarus, a précisé le gazier polonais PGNiG dans un communiqué. Nous sommes en train d'en déterminer les raisons, surtout pour savoir si elles sont de nature technique ou commerciale, a-t-il ajouté.

Mercredi, Gazprom a publié un communiqué affirmant que ces informations étaient incorrectes, le volume livré à la Pologne étant actuellement le même que les jours précédents, soit 23 millions de mètres cubes.

Le géant russe a toutefois précisé que ses livraisons se faisaient en fonction des ressources disponibles pour l'exportation et de l'alimentation des réserves souterraines sur le territoire russe.

Selon PGNiG, une première réduction des livraisons d'environ 20% avait déjà été constatée lundi.

A Kiev, le président de l'opérateur ukrainien Ukrtransgaz, Igor Prokopiv, a déclaré mercredi que la Russie a commencé aujourd'hui à réduire les livraisons de gaz à la Pologne dans le but de couper le flux inversé que nous recevons.

La réduction a représenté près de 4 millions de mètres cubes, a-t-il précisé. Les Polonais nous ont demandé deux jours d'interruption technique pour trouver les ressources nécessaires sur leur marché avant de reprendre leurs livraisons, a dit M. Prokopiv, cité par les médias ukrainiens.

L'opérateur des gazoducs polonais, Gaz-System a confirmé l'arrêt des livraisons à l'Ukraine, pour des raisons techniques liées aux limitations récentes des livraisons de Russie, selon le site polonais Gazeta.pl.

Interrogé mercredi par l'AFP, un porte-parole du gazier polonais PGNiG, partenaire de Gazprom, a déclaré que pour la Pologne la baisse était compensée par des livraisons en provenance du sud et de l'ouest, en se refusant à toute autre précision.

La Pologne, largement dépendante au gaz russe, se prononce systématiquement pour le durcissement des sanctions à l'égard de Moscou et elle soutient fermement les autorités pro-occidentales à Kiev.

L'Ukraine, qui reste coupée du gaz russe, est approvisionnée depuis avril entre autres par le numéro deux allemand de l'énergie RWE à travers la Pologne, avec des flux inversés (reverse flow) très mal vus de Moscou.

La Pologne, elle, consomme environ 16 milliards de mètres cubes de gaz par an, dont les deux tiers sont importés principalement de Russie.

mrm/via/jpr

GAZPROM

RWE

(©AFP / 10 septembre 2014 16h33)
News les plus lues