L'entreprise fintech Leonteq supprime 50 postes et se restructure

Le spécialiste zurichois de produits structurés Leonteq veut réduire ses coûts de 10 millions de francs d'ici la fin 2017. Cette réduction comprend aussi la suppression de 50 postes au niveau mondial, indique mercredi l'entreprise.

En juin, Leonteq avait déjà annoncé des économies de 10 millions de francs jusqu'à la fin de l'année 2016, notamment en renonçant à de nouveaux engagements. Selon le communiqué, la nouvelle réduction des coûts s'ajoute aux économies annoncées en été.

En 2017 aussi, l'entreprise renoncera à engager de nouveaux collaborateurs. Les effectifs devraient se monter à 480 employés, selon Leonteq. Dès 2018, le taux d'embauche devrait croître de 5% par an. Les dépenses d'investissement devraient rester au niveau actuel, soit 12,5% du résultat d'exploitation.

Restructuration au sommet
Leonteq procédera également à une restructuration de la direction de l'entreprise. Tobias Wohlfarth et Rüdiger Assion rejoignent la direction générale, respectivement à la mi-novembre 2016 et en janvier 2017. Le premier prendra la tête de la division Banking Solutions; le second le poste de responsable de la communication.

Le spécialiste zurichois a également fixé de nouveaux objectifs. Le ratio coûts revenu doit être abaissé en dessous de 65% d'ici fin 2020, contre 69% en 2015. Dans le segment le plus important, Investment Solutions, Leonteq vise une croissance annuelle du volume de transactions de 15% sur la même période (14% en 2015).

Les partenaires pour le domaine Banking Solutions devront passer de 3 à 10. Ils seront quintuplés dans le secteur Insurance & Wealth Planning Solutions, passant de 1 à 5.

Leonteq a également annoncé mercredi une coopération avec la banque cantonale argovienne (AKB) et avec Raiffeisen concernant les instruments financiers structurés.

(ats / 16.11.2016 09h09)