Les Bourses européennes reculent dans un contexte d'incertitudes

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé en net recul jeudi, dans un marché marqué par la remontée des taux d'emprunt aux Etats-Unis et diverses inquiétudes sur l'économie mondiale.

"La journée a encore été très difficile, sous le coup de multiples inquiétudes", a résumé auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant bleu Gestion.

En début de semaine, le Fonds monétaire international a notamment abaissé les prévisions de croissance mondiale pour 2018 et 2019 en raison de la guerre commerciale.

"Les marchés boursiers étaient beaucoup montés grâce à des liquidités abondantes et à une croissance soutenue, or la croissance est en train de décélérer tandis que les liquidités sont moins importantes et plus chères, en particulier aux Etats-Unis" avec la remontée des taux d'emprunts, a complété M. Larrouturou.

A la mi-séance, vers 16H25 GMT, le Dow Jones Industrial Average perdait 0,02%, à 25.593,11 points, le Nasdaq prenait 0,53%, à 7.461,33 points, et l'indice élargi S&P 500 lâchait 0,15%, à 2.781,62 points.

L'Eurostoxx 50 a lâché 1,77%.

La Bourse de Paris a cédé 1,92%, à 5.106,37 points.

Ingenico a progressé de 4,23% à 65,56 euros, dynamisé par l'intérêt manifesté par Natixis, qui a perdu 4,62% à 5,37 euros.

Le secteur du luxe est resté mal orienté, au lendemain d'un plongeon sur fond de craintes d'un ralentissement des ventes en Chine. Kering a perdu 2,36% à 372,30 euros, Hermès 1,39% à 498,40 euros et LVMH 1,26% à 261,95 euros.

Le secteur technologique a en revanche repris des couleurs, au lendemain d'une forte chute des valeurs technologiques à Wall Street. STMicroelectronics a gagné 1,95% à 14,41 euros et Soitec 0,45% à 56,10 euros.

Capgemini a été pénalisé (-2,49% à 101,95 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "acheter" précédemment par Oddo BHF.

A Francfort, le Dax a perdu 1,48%, à 11.539,35 points.

La très forte progression du titre de Bayer (+3,08% à 77,32 euros), poids lourd du Dax, soutenu par l'espoir de révision de la lourde condamnation infligée à sa filiale Monsanto dans le procès du Roundup, a contribué à limiter légèrement les pertes.

Le fabricant de semi-conducteurs Dialog Semiconductor a pris 24,70% à 21,00 euros, après avoir annoncé un accord à hauteur de 600 millions d'euros de transfert d'actifs avec Apple, qui reprend notamment 300 employés.

La fintech Wirecard a terminé en hausse de 2,11% à 159,55 euros après une note positive des analystes d'Oddo BHF, relevant la recommandation de "neutre" à "acheter".

L'éditeur de logiciels SAP (-1,65% à 97,08 euros) et le fabricant de semi-conducteurs Infineon (-1,34% à 18,08 euros) ont continué de baisser.

La Bourse de Londres a perdu 1,94%, à 7.006,93 points.

Les valeurs des fonds d'investissement ont particulièrement souffert: Hargreaves Lansdown a chuté de 5,01% à 1.850,50 pence, Scottish Mortgage Investment Trust de 2,36% à 454,40 pence, 3i Group de 4,84% à 849,40 pence et Schroders de 4,09% à 2.882 pence.

Les compagnies pétrolières ont aussi passé une mauvaise journée du fait d'un repli des cours du brut: Royal Dutch Shell (action "B") a perdu 3,04% à 2.520 pence et BP 2,60% à 554,40 pence.

Les groupes du BTP ont subi pour leur part l'impact de la publication d'une étude auprès des notaires faisant état d'une baisse de la demande en logements au Royaume-Uni. Barratt Developments s'est affaissé de 6,19% à 487,80 pence, Berkeley Group de 3,78% à 3.310 pence, Persimmon de 3,67% à 2.178 pence et Taylor Wimpey de 4,36% à 157,85 pence.

A Milan, le FTSE Mib a perdu 1,84% à 19.357 points.

Seul STMicroelectronics a fini dans le vert (+1,98% à 14,41 euros).

Tenaris a enregistré la plus forte chute (-4,22% à 14,07 euros), suivi de Unipol Sai (-4,04% à 1,91 euro) et d'Azimut (-3,69% à 12,14 euros)

L'indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a clôturé en baisse de 1,69%, à 9.007,90 points.

Le secteur bancaire a entièrement terminé dans le rouge. Banco Santander a notamment baissé de 2,36% à 4,26 euros.

Le secteur des énergies a également chuté: Repsol de 3,72% à 16,44 euros et Naturgy de 4,06% à 21,99 euros.

Le producteur d'électricité Endesa a dégringolé de 4,49% à 17,97 euros.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a terminé dans le rouge (-0,82%) à 4.994,35 points.

Navigator Company a connu une progression de 6,67% à 4,16 euros tandis que Sonae Capital a chuté de 6,01% à 0,72 euro.

A la Bourse suisse, l'indice SMI des valeurs vedettes a reculé de 2,85% à 8.639,19 points.

Seul le titre du groupe de spécialités chimiques Sika est parvenu à rester à l'équilibre, à 127,70 points (+0,08%).

Les autres titres se sont tous repliés. Les valeurs financières ont fortement souffert, à l'instar de l'assureur Zurich Insurance (-3,77% à 301,20 francs suisses) et de la banque Julius Baer (-3,71% à 45,20 francs suisses), troisième plus gros gestionnaire de fortune coté à la Bourse suisse.

Deux des poids lourds de l'indice, les groupes pharmaceutiques Roche (-3,75% à 234,75 francs suisses) et Novartis (-3,62% à 81,46 francs suisses), ont également été particulièrement chahutés.

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé en baisse de 1,92% à 517,89 points.

A la baisse, le groupe de médias Altice Europe a perdu 5,18% à 2,31 euros.

A la hausse, le groupe néerlandais de télécommunications KPN a pris 0,09% à 2,32 euros.

La Bourse de Bruxelles a terminé en baisse de 2,03%, l'indice Bel-20 des valeurs vedette s'affichant à 3.502,78 points.

Le groupe de biotechnologies arGEN-X a signé la plus forte hausse de la séance (+3,65% à 59,60 euros) tandis que l'assureur Ageas a lâché 5,43% à 43,52 euros.

bur-as/cj

(AWP / 11.10.2018 19h26)
News les plus lues