Les Bourses européennes reprennent leur souffle après les élections aux Etats-

Unis

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé en ordre dispersé jeudi, plusieurs valeurs baissant après un net rebond mercredi lié au verdict des élections américaines de mi-mandat.

A New York, les indices évoluaient également en ordre dispersé à la mi-séance: vers 17H15 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 0,33%, à 26.266,36 points, tandis que le Nasdaq perdait 23%, à 7.553,64 points, et l'indice élargi S&P 500 grappillait 0,01%, à 2.814,27 points.

"Le marché des actions perd une petite partie de ses gains accumulés mercredi dans le sillage des élections de mi-mandat", ont relevé les analystes de Charles Schwab.

L'ampleur de la hausse à Wall Street mercredi, à l'issue des résultats d'un vote largement anticipés par les analystes, a été excessive, de l'avis de nombreux observateurs.

"Nous assistons à une respiration normale, une petite pause après l'impulsion donnée hier qui, selon moi, est durable", a souligné auprès de l'AFP Guillaume Garabédian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

"Le plus probable est que ce rebond nous ait mis sur de bons rails pour aller vers une hausse raisonnable de fin d'année", a-t-il complété.

Selon le spécialiste en effet, les marchés ont été soulagés par le résultat des élections américaines car ceux-ci réduisent plusieurs risques.

L'Eurostoxx 50 a perdu 0,26%.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 a terminé en petite baisse de 0,13%, soit 6,49 points, pour clôturer à 5.131,45 points, dans un volume d'échanges limité de 3,4 milliards d'euros.

Sur le terrain des valeurs, Sodexo a fini en tête de l'indice avec un bond de 5,58% à 92,74 euros, les investisseurs accueillant favorablement une hausse de la croissance organique au quatrième trimestre de l'exercice décalé du groupe de restauration collective.

A l'autre extrémité, Legrand s'est enfoncé de 4,17% à 55,60 euros, pénalisé notamment par ses difficultés en France, malgré des résultats globalement en forte progression sur les neuf premiers mois de l'année.

A Francfort, le Dax a fini en baisse de 0,45%, à 11.527,32 points.

Sur le front des valeurs, la séance était encore dominée par une série de résultats. Siemens a pris 0,76% à 103,52 euros, après avoir annoncé un bénéfice net stable de 6,12 milliards d'euros pour son exercice décalé 2017/2018. Deutsche Telekom a en revanche légèrement baissé (-0,14% à 14,66 euros).

L'indice FTSE-100 des principales valeurs de la Bourse de Londres a terminé en légère hausse de 0,33%, ou 23,40 points, à 7.140,68 points, les banques connaissant encore une belle journée au surlendemain des élections aux Etats-Unis, bien accueillies par le marché.

Lloyds Banking Group a gagné 2,40% à 59,65 pence, Barclays 2% à 178,90 pence, RBS 1,89% à 252,90 pence et Standard Chartered 1,54% à 579 pence.

Parmi les principales baisses de la séance ont figuré à l'inverse celles des groupes du secteur de l'emballage: Smurfit Kappa a cédé 1,83% à 2.466 pence et DS Smith 1,70% à 376 pence.

A Milan, l'indice FTSE Mib a fini en baisse de 0,57% à 19.429 points. Banco BPM, qui a publié de bons résultats ce jour, réalise la meilleure performance avec +2,98% à 1,845 euro tandis qu'UniCredit qui a, en revanche, publié des résultats décevants enregistre la plus forte baisse, de 3,81% à 11,356 euros.

L'indice Ibex 35 de la Bourse de Madrid a clôturé en hausse de 0,10% à 9.177 points.

Les trois plus grandes banques espagnoles ont terminé dans le rouge après l'adoption d'un décret gouvernemental jeudi qui les contraint à s'acquitter d'une taxe sur les prêts hypothécaires, jusqu'alors assumée par les clients.

Banco Santander a perdu 0,08% à 4,31 euros, BBVA 0,51% à 5,22 euros et CaixaBank 0,91% à 3,69 euros.

Principale chute de la séance, Mediaset Espana a dégringolé de 7,35% à 5,87 euros après avoir publié ses résultats trimestriels.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a clôturé en légère hausse (+0,11%) à 5.020,71 points.

L'électricien EDP-Energias a connu une progression de 2,19% à 3,18 euros tandis que le papetier et cimentier Semapa a cédé 0,63% à 15,76 euros.

La Bourse suisse a continué doucement jeudi à remonter la pente. L'indice SMI a terminé à 9.094,90 points (+0,49%).

Le réassureur suisse Swiss Re a terminé en tête du classement avec une hausse de 1,84% à 92,06 CHF, suivi de UBS, premier groupe bancaire suisse, qui a progressé de 1,29% à 14,50 CHF.

Côté perdants, SGS, numéro un mondial de l'inspection et de la certification de produits, a dévissé de 4,01% à 2.300,00 CHF.

Le groupe suisse Sika, qui fabrique notamment des mortiers, des additifs pour le béton et des produits d'isolation, a terminé également en bas du tableau (-14,82% à 129,70 CHF).

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a clôturé quasiment à l'équilibre (-0,02%) à 528,48 points.

A la hausse, la banque ABN Amro a pris 3,91% à 23,11 euros.

A la baisse, le chimiste et pétrolier Vopak a perdu 2,69% à 40,90 euros.

La Bourse de Bruxelles a baissé de 0,27%, à 3.552,23 points.

La plus forte hausse a été enregistrée par la société de produits d'hygiène Ontex (+1,8% à 17,9 euros) et la plus forte baisse par Ackermans V Haare(-0,36% à 140,30 euros).

bur-pba/fka/cj

(AWP / 08.11.2018 18h59)
News les plus lues