Les Bourses européennes restent prudentes

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont évolué en ordre dispersé jeudi, la prudence restant de mise concernant les tensions commerciales, à l'issue d'une journée marquée par les réunions de plusieurs banques centrales.

Chinois et Américains se disent prêts à reprendre le dialogue pour éviter une escalade de leur guerre commerciale. Les opérateurs restaient toutefois prudents dans l'attente d'annonces concrètes.

Comme anticipé, la Banque centrale européenne a maintenu ses taux au plus bas et confirmé l'arrêt à la fin de l'année de son vaste programme de rachats nets d'actifs.

La Banque d'Angleterre a également opté sans surprise pour le statu quo, tandis que celle de Turquie a nettement relevé son principal taux directeur pour endiguer l'emballement de l'inflation et la chute de la livre turque.

La Bourse de New York montait nettement à la mi-séance: vers 16H15 GMT le Dow Jones Industrial Average gagnait 0,55% à 26.141,79 points, le Nasdaq s'appréciait de 0,93% à 8.027,97 points, et l'indice élargi S&P 500 montait de 0,53% à 2.904,37 points.

"Les craintes liées aux hausses des taux de la Fed semblent s'atténuer après un deuxième indicateur suggérant une hausse limitée de l'inflation", ont notamment relevé les analystes de Charles Schwab.

L'indice des prix à la consommation américain n'a en effet augmenté que de 0,2% en août et affiché un taux en glissement annuel en léger ralentissement, à +2,7%.

L'Eurostoxx 50 a pris 0,21%.

L'indice CAC 40 de la Bourse de Paris a terminé proche de l'équilibre (-0,08% à 5.328,12 points).

Michelin a fini en tête du CAC 40, dynamisé (+3,64% à 102,60 euros) par la confirmation de ses perspectives pour 2018.

Renault a pris 1,67% à 71,68 euros, Peugeot 0,55% à 23,75 euros et Valeo 0,06% à 35,70 euros.

Natixis a avancé de 3,08% à 5,95 euros, alors que le groupe bancaire mutualiste BPCE a annoncé vouloir racheter pour 2,7 milliards d'euros son activité de financements spécialisés à sa filiale cotée.

Crédit Agricole a pris 1,64% à 12,29 euros, BNP Paribas 1,36% à 51,29 euros et Société Générale 1,00% à 35,52 euros.

Les valeurs pétrolières ont reculé dans le sillage des cours du baril. TechnipFMC a perdu 3,20% à 25,40 euros et Total 0,65% à 53,53 euros.

L'indice DAX de la Bourse de Francfort a gagné 0,19% à 12.055,55 points.

Infineon (+3,48% à 19,36 euros) a fini en tête d'indice, effaçant une partie de ses pertes de la veille après une étude sectorielle pessimiste.

BMW a gagné 1,41% à 82,47 euros, soutenu par la hausse de 2,1% sur un an de ses ventes en août, à 173.454 unités, avec notamment une explosion de ses ventes de voitures électrifiées (+62,3%).

Thyssenkrupp, le conglomérat allemand, toujours sans patron depuis juillet, a reculé de 1,99% à 18,93 euros, portant à -21,83% ses pertes depuis le début de l'année.

EON s'est stabilisé à 8,82 euros et RWE a encore abandonné 0,32% à 21,48 euros.

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a reculé de 0,43% à 7.281,57 points, sous l'effet des pétrolières et d'une fermeté de la livre nuisible aux multinationales.

Le spécialiste des services éducatifs Pearson a perdu 2,02% à 844,20 pence et le géant de la publicité WPP 2,30% à 1.125,00 pence.

Les cigarettiers ont souffert de prises de bénéfices: British American Tobacco (BAT) a lâché 1,90% à 3.691,50 pence et Imperial Brands 2,51% à 2.624,00 pence.

Le secteur pétrolier a également tiré le marché vers le bas alors que les cours du brut repartaient à la baisse: BP a perdu 0,71% à 549 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,60% à 2.503,50 pence.

À Madrid, l'indice Ibex 35 a clôturé en hausse de 0,24% à 9.329,20 points.

Les valeurs bancaires ont toutes terminé dans le vert, Banco Santander progressant de 0,72% à 4,27 euros, Caixa Bank de 1,69% à 4,03 euros. Principale hausse de la séance, BBVA a bondi de 4,28% à 5,44 euros, portée par la hausse de la livre turque, la banque étant particulièrement exposée en Turquie.

Parmi les poids lourds, Inditex a reculé de 0,11% à 26,54 euros et Repsol de 0,85% à 16,98 euros.

Le fabricant d'éoliennes Siemens Gamesa a dégringolé de 7,21% à 11,46 euros après la publication d'un rapport de Goldman Sachs indiquant que l'Inde parierait désormais sur l'énergie solaire.

L'indice FTSE Mib de la Bourse de Milan a cédé 0,56% à 20.846 points.

StMicroelectronics a réalisé la meilleure performance (+2,26% à 15,605 euros), suivi de Banco BPM (+0,96% à 2,2135 euros) et d'Unicredit (+0,57% à 13,416 euros).

Saipem a accusé la plus forte baisse (-5,01% à 4,513 euros), derrière Campari (-4,60% à 7,255 euros) et CNH Industrial (-2,57% à 9,928 euros).

L'indice PSI20 de la Bourse de Lisbonne a gagné 0,15% à 5.315,06 points.

La banque BCP a cédé 0,54% à 0,2398 euros.

Côté énergétiques, Galp Energia a reculé de 0,77% à 16,65 euros, EDP de 0,67% à 3,243 euros, tandis que sa filiale dans les renouvelables EDP Renovaveis grignotait 0,06% à 8,51 euros.

Le distributeur Jeronimo Martins a gagné 0,04% à 12,77 euros.

Le papetier The Navigator a perdu 0,37% à 4,27 euros.

L'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam a reculé de 0,14% à 539,52 points.

Le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize a chuté de 3,02% à 20,40 euros et le groupe de biotechnologies Galapagos de 2,44% à 102,00 euros.

Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie de microprocesseurs ASML a gagné 3,00% à 156,40 euros et le groupe de médias Altice Europe 2,84% à 2,14 euros.

L'indice Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a presque stagné, prenant 0,04% à 3.692,36 points.

Telenet a affiché la meilleure performance (+2,34% à 49,88 euros).

Le fabricant de produits d'hygiène Ontex était stable à 18,50 euros.

La biotech Galapagos a perdu 2,44% à 102 euros.

Calme plat à la Bourse suisse, où l'indice SMI est resté inchangé à 8.960,08 points.

La plus grande variation du jour est revenue à Givaudan (+0,84% à 2.398,00 francs suisses). Le fabricant suisse d'arômes et de parfums détient 98,06% du capital au terme de son offre publique d'achat et a déposé une offre publique de retrait, a-t-il indiqué dans un communiqué, précisant que l'action Naturex sera ensuite radiée de la Bourse d'Euronext Paris.

Du côté des banques Credit Suisse a perdu 0,17% à 14,41 francs suisses et UBS pris 0,07% à 15,05 francs suisses.

bur-LyS/eb

(AWP / 13.09.2018 19h08)
News les plus lues