Les Bourses européennes soulagées par les élections américaines

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi, réagissant positivement aux élections de mi-mandat américaines qui ont vu les démocrates gagner la Chambre des représentants et les républicains conserver le Sénat.

"Le résultat des élections américaines est accueilli favorablement", a souligné auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué à Diamant bleu Gestion.

"Le partage des pouvoirs pourrait permettre de limiter les ardeurs dépensières de Donald Trump et cette politique budgétaire moins laxiste pourrait en outre s'accompagner d'une politique monétaire moins restrictive", a-t-il développé.

Les démocrates ont ravi une trentaine de sièges et devraient obtenir 229 sièges contre 206 aux républicains, selon les dernières estimations du New York Times. Au Sénat, la majorité républicaine devrait passer de 51 à 53 sièges sur 100. Mais tous les résultats n'étaient pas encore proclamés.

A New York, les indices évoluaient en nette hausse à la mi-séance: vers 17H30 GMT, le Dow Jones Industrial Average prenait 1,35%, à 25.980,08 points, le Nasdaq 1,94%, à 7.518,97 points, et l'indice élargi S&P 500 1,47%, à 2.796,04 points.

L'Eurostoxx 50 a pris 1,21%.

La Bourse de Paris a gagné 1,24%, à 5.137,94 points.

CGG a plongé de 7,74% à 1,91 euro. La présentation de son plan stratégique à horizon 2021, qui pourrait se traduire par près de 500 suppressions de postes, a ravivé les inquiétudes des investisseurs, même si le groupe a limité sa perte nette au troisième trimestre.

M6 a perdu 3,04% à 16,90 euros, affecté par une dégradation de sa rentabilité au troisième trimestre, sur fond de revenus publicitaires quasiment stables sur la période.

Crédit Agricole SA a perdu 0,83% à 11,41 euros alors que l'entité cotée du groupe bancaire mutualiste a fait état d'une hausse de 3,2% sur un an de son bénéfice net pour le troisième trimestre.

Engie a gagné 3,54% à 12,45 euros après avoir confirmé ses objectifs annuels, malgré ses déboires dans le nucléaire belge, tout en prévenant que son excédent brut d'exploitation (Ebitda) serait légèrement inférieur à la fourchette indicative annoncée jusque-là.

A Francfort, le Dax a avancé de 0,83%, à 11.579,10 points.

Adidas s'est retrouvé en bas du tableau, en baisse de 3,55% à 198,60 euros. L'équipementier sportif n'a pas profité de la publication d'un bénéfice net en hausse de 19% au troisième trimestre, qui l'a pourtant amené à relever ses objectifs annuels.

BMW a essuyé une perte de 3,46% à 74,26 euros après avoir affiché un bénéfice net au troisième trimestre en forte baisse (-24% à 1,4 milliard d'euros), pénalisé par les conséquences des nouvelles normes WLTP, des "conflits commerciaux" et une hausse des dépenses en R&D.

A l'inverse, Fresenius Medical Care s'est envolé de 9,9% à 75,62 euros après le refus par les électeurs californiens d'une initiative populaire qui aurait limité les bénéfices des fournisseurs de dialyse dans l'État.

La Bourse de Londres a gagné 1,09%, à 7.117,28 points.

Les banques ont notamment connu une belle journée, Barclays grimpant de 1,41% à 175,40 pence, RBS de 1,31% à 248,20 pence et Lloyds de 0,94% à 58,25 pence.

Les titres liés aux matières premières sont aussi montés, que ce soit Fresnillo (+3,56% à 902 pence), Anglo American (+1,92% à 1.732,60 pence) ou Royal Dutch Shell (action "B"), (+0,73% à 2.473,50 pence).

A Milan, l'indice FTSE Mib a fini en hausse de 1,41%, à 19.541 points.

Campari a réalisé la meilleure performance (+3,59% à 7,36 euros), suivi de Pirelli (+3,42% à 6,48 euros) tandis que Brembo a terminé en bas du tableau (-2,54% à 9,595 euros).

À Madrid, l'indice Ibex 35 a clôturé en hausse de 1,99%, à 9.167,9 points, dopé par une décision de justice favorable aux banques en Espagne.

CaixaBank a pris 4,38% à 3,72 euros, Banco Santander 2,41% à 4,31 euros et BBVA 1,73% à 5,24 euros.

Inditex a également grimpé de 5,20% à 26,31 euros après avoir annoncé le lancement d'une plateforme numérique pour sa marque Zara dans 106 nouveaux marchés.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a terminé dans le vert (+0,76%) à 5.015,34 points.

Pharol a connu une progression de 7,70% à 0,17 euro tandis que EDP-Energias a cédé 0,45% à 3,10 euros.

La Bourse suisse a repris des couleurs. L'indice SMI a terminé en hausse de 0,65%, à 9.050,53 points.

Sika, qui fabrique notamment des mortiers, des additifs pour le béton et des produits d'isolation, a terminé en haut du tableau avec un gain de 1,77% à 132,10 CHF, suivi de Lonza, groupe de chimie actif notamment dans la pharmacie (+1,60% à 330,20 CHF).

Deux valeurs seulement ont fini dans le rouge : Givaudan, numéro un mondial des parfums et arômes (-0,21% à 2.416,00 CHF) et l'horloger Swatch (-0,03% à 345,60 CHF).

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam a pris 1,20% à 528,57 points.

A la hausse, le groupe Altice a bondi de 6,72% à 2,32 euros.

A la baisse, ABN Amro a reculé de 0,67% à 22,24 euros.

La Bourse de Bruxelles a gagné 1,82%, l'indice Bel-20 des valeurs vedette s'affichant à 3.561,87 points.

Le groupe Colruyt a clôturé en forte hausse (+5,12% à 55,06 euros) tout comme Umicore (+2,95% à 43,61 euros).

bur-as/cj

(AWP / 07.11.2018 19h13)
News les plus lues