Les Bourses européennes terminent proches de l'équilibre, avant la Fed

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont fini proches de l'équilibre mercredi, les investisseurs faisant preuve de réserve avant de prendre connaissance des décisions de plusieurs banques centrales, à commencer par la Fed.

Le Comité monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) devrait relever une nouvelle fois ses taux d'intérêt d'un quart de point de pourcentage pour les porter dans la fourchette de 1,75% à 2%. Le président de la Fed, Jerome Powell, tiendra une conférence de presse à 18H30 GMT, après la publication d'un communiqué et de nouvelles prévisions économiques.

La Banque centrale européenne (BCE) prendra le relais jeudi et la Banque du Japon (BoJ) se prononcera vendredi.

La Bourse de New York évoluait pour sa part dans le vert à la mi-séance, le Dow Jones Industrial Average prenant 0,03% à 25.328,84 points, le Nasdaq s'appréciant de 0,43% à 7.736,95 points et l'indice élargi S&P 500 gagnant 0,10% à 2.789,58 points.

Le marché des actions se maintient près de l'équilibre "avec des investisseurs qui restent en retrait en attendant la décision de la Fed" en deuxième partie de séance, soulignent les analystes de Charles Schwab.

Le marché surveillait aussi les secteurs des télécoms et des médias après le feu vert accordé mardi soir par un juge américain à la fusion entre AT&T (-4,29%) et Time Warner (+3,28%), une décision qui pourrait déclencher une série d'autres rapprochements dans le secteur et au-delà.

L'Eurostoxx 50 a avancé de 0,11%.

A Paris, l'indice CAC 40 a fait du surplace (-0,01%) à 5.452,73 points.

Le groupe métallurgique et minier Eramet a progressé de 4,19% à 129,30 euros, après avoir relevé son offre sur la société australienne Minerals Deposits Limited (MDL). Dans le même secteur, ArcelorMittal a progressé de 1,66% à 28,81 euros.

Aéroports de Paris a pris 5,99% à 196,50 euros. La future loi Pacte sur la croissance des entreprises comprendra des mesures ouvrant la voie à des cessions de participations de l'Etat dans ADP, mais également dans Engie qui a pour sa part reculé de 0,73% à 13,58 euros.

Ingenico a gagné 6,77% à 77,30 euros et JCDecaux 1,48% à 27,42 euros tandis qu'Oeneo a perdu 1,52% à 10,40 euros.

A la Bourse de Francfort, l'indice Dax s'est adjugé 0,38% à 12.890,58 points. L'aciériste Thyssenkrupp a fini en hausse de 1,93% à 23,78 euros, BMW a perdu 0,73% à 85,68 et Deutsche Post a progressé de 0,48% à 29,60 euros.

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a fini à l'équilibre parfait (0,00%) à 7.703,71 points, malgré la faiblesse de la livre.

Diageo a gagné 1,13% à 2.775,50 pence, Pearson 0,45% à 896,20 pence et Reckitt Benckiser 1,03% à 6.009,00 pence.

Glencore a grimpé (+3,75% à 398,00 pence). En revanche, les groupes pétroliers ont fait les frais du recul des cours du brut. BP a perdu 0,90% à 573,30 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,93% à 2.675,00 pence. Just Eat a souffert (-4,71% à 810,00 pence).

A Madrid, l'indice Ibex 35 a fini en très légère baisse de 0,15% à 9.899,10 points, plombé par le recul de tout le secteur bancaire.

Banco Santander a perdu 0,97% à 4,77 euros, BBVA 1,45% à 6,10 euros et CaixaBank 0,88% à 3,93 euros.

Le titre du poids lourd Inditex (Zara) a connu la plus forte hausse, bondissant de 3,53% à 29,94 euros.

Le groupe espagnol de télécommunications Telefonica a reculé de 0,89% à 7,45 euros et le géant pétrolier Repsol de 0,35% à 17,05 euros.

A la Bourse de Milan, l'indice FTSE Mib a fini en hausse, gagnant 0,44% à 22.216 points. STMicroelectronics a réalisé la meilleure performance, gagnant 4,37% à 22,22 euros, suivi de Ferrari (+3,33% à 122,7 euros) et Campari (+2,16% à 6,85 euros).

Saipem a lui de nouveau enregistré la plus forte baisse, cédant 1,92% à 3,78 euros. Mauvaise séance également pour Leonardo Spa (-1,84% à 8,85 euros), Buzzi Unicem (-1,42% à 20,81 euros) et Telecom Italia (-1,40% à 0,68 euro).

A la Bourse de Lisbonne, l'indice PSI 20 a progressé de 0,36% à 5.683,46 points. La banque BCP a glissé de 0,18% à 0,27 euro, comme EDP Energias (à 3,39 euros). La filiale de renouvelables de ce dernier a gagné 0,99% à 8,17 euros. Toujours du côté des valeurs de l'énergie, Galp Energia a cédé 0,52% à 16,17 euros.

Le groupe de distribution Jeronimo Martins a pris 0,72% à 13,38 euros.

L'indice SMI de la Bourse suisse a clôturé à 8.634,61 points, proche de l'équilibre (-0,07%). Lanterne rouge, le géant suisse des matériaux de construction LafargeHolcim a reculé de 1,26% à 51,82 francs suisses.

Parmi les autres perdants, Credit Suisse a lâché 1,02% à 15,50 francs suisses. La banque a conclu un accord extrajudiciaire dans le cadre d'un différend avec le géant américain déchu Lehman Brothers concernant des transactions sur dérivés, selon l'agence AWP qui précise que cet accord prévoit le versement au numéro deux bancaire helvétique de 385 millions de dollars, sur les 1,2 milliard auxquels il prétendait initialement. La première banque suisse, UBS, a vu son titre baisser de 0,70% à 15,61 francs suisses.

Du côté des rares gagnants, le groupe horloger Swatch a pris 1,37% à 496,70 francs suisses.

A la Bourse de Bruxelles, l'indice Bel-20 a terminé quasi inchangé (-0,07%) à 3.813,94 points. L'entreprise de métaux Umicore a enregistré la meilleure performance, en hausse de 2,67% à 51,20 euros. Parmi les neuf valeurs dans le rouge, le groupe belge de télécoms Proximus a perdu 3,96% à 21,57 euros.

A la Bourse d'Amsterdam, l'indice AEX a clôturé en hausse de 0,17% à 563,95 points. Côte hausses, le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie de microprocesseurs ASML a grimpé de 2,71% à 182,20 euros et le sidérurgiste Arcelor Mittal a gagné 1,66% à 28,80 euros.

A la baisse, le groupe néerlandais de télécommunications KPN a perdu 1,44% à 2,40 euros et le chimiste et pétrolier Vopak a chuté de 1,36% à 41,25 euros.

bur-esp/tes

(AWP / 13.06.2018 18h57)
News les plus lues