Les Bourses européennes dopées par les records de Wall Street

Paris (awp/afp) - Les Bourses européennes ont toutes terminé en hausse mercredi, inspirées par les records enregistrés la veille par Wall Street.

L'indice Dow Jones s'est hissé pour la première fois au-dessus des 23.000 points en séance mardi soir.

Daniel Larrouturou, directeur général délégué chez Diamant Bleu Gestion, a relevé en particulier le "rebond des valeurs bancaires à la faveur des bons résultats publiés par les géants américains du secteur ces derniers jours et d'une remontée des taux d'emprunt sur le marché obligataire".

L'Eurostoxx 50 a progressé de 0,33%.

A Paris, l'indice CAC 40 a gagné 0,42% à 5.383,81 points.

Le secteur bancaire a connu une belle séance, BNP montant de 1,83% à 67,49 euros, Société Générale de 1,48% à 48,10 euros et Crédit Agricole de 1,52% à 14,99 euros.

Danone a profité (+1,36% à 71,66 euros) d'un relèvement de sa recommandation à "performances en lignes avec le secteur" par RBC Capital Markets.

Sodexo a également été porté (+1,15% à 105,85 euros) par un relèvement de sa recommandation à "surperformer" par Bernstein.

Tarkett a reculé à l'inverse de 2,15% à 36,11 euros, pénalisé par un abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "surperformer" auparavant par JPMorgan.

CGG s'est envolé de 26,78% à 4,63 euros, dynamisé par les déclarations de la banque publique Bpifrance qui a estimé que le plan de restructuration financière du groupe, dont elle est actionnaire, contenait suffisamment d'engagements, notamment sur l'emploi, pour qu'elle vote en faveur de ce plan lors de l'assemblée générale du 31 octobre.

Vetoquinol s'est apprécié de 2,81% à 53,03 euros grâce à un chiffre d'affaires en hausse de 3,6% au 3e trimestre, à 88,3 millions d'euros.

La Bourse de Francfort a terminé sur un nouveau record, l'indice Dax gagnant 0,37% à 13.043,03 points.

Vonovia a pris 1,51% à 37,69 euros, porté par l'annonce d'un partenariat avec le groupe SNI, premier bailleur social de France.

Volkswagen a pris 1,05% à 144,65 euros.

Deutsche Bank a gagné 0,91% à 14,38 euros, alors que selon le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, la banque a renoncé à vendre des activités bancaires en Espagne faute d'intéressé.

L'indice FTSE-100 de la Bourse de Londres a progressé de 0,36% à 7.542,87 points, soutenu par une faiblesse de la livre bienvenue pour les comptes des multinationales britanniques.

Rolls-Royce a avancé de 2,48% à 930 pence, le groupe de luxe Burberry de 1,50% à 1.900 pence, le géant de la restauration collective Compass de 1,31% à 1.619 pence et le fabricant d'alcool Diageo de 1,10% à 2.566,50 pence.

Le spécialiste des services éducatifs Pearson a encore gagné 3,00% à 687 pence.

A l'inverse, le groupe de produits de grande consommation Reckitt Benckiser a dévissé de 2,53% à 6.857 pence après la révision à la baisse de ses prévisions de croissance pour 2017, qui l'ont poussé à dévoiler une réorganisation de ses activités.

Les compagnies minières ont perdu du terrain elles aussi: Rio Tinto s'est enfoncé de 2,98% à 3.599 pence, Anglo American de 2,16% à 1.428 pence et BHP Billiton de 1,77% à 1.390 pence.

La Bourse de Madrid a gagné 0,55% à 10.273,4 points, bénéficiant du rebond des bancaires et de l'optimisme des investisseurs après l'annonce d'une contre-OPA du groupe de construction ACS sur le gestionnaire autoroutier Abertis, déjà visé par une offre de l'italien Atlantia.

Abertis a bondi de 7,02% à 18,84 euros et ACS de 5,17% à 33,06 euros.

La plupart des bancaires étaient dans le vert, à l'instar de Santander (+0,74% à 5,64 euros), BBVA (+0,86% à 7,28 euros) et Bankia (+1,14% à 4,07 euros). La banque catalane CaixaBank a en revanche cédé 0,13% à 3,95 euros).

Telefonica a perdu 0,10% à 8,97 euros et Inditex (Zara) 0,59% à 31,26 euros.

Le fabricant d'éoliennes hispano-allemand Siemens Gamesa a subi la plus forte baisse (-1,58% à 11,84 euros).

L'indice FTSE Mib de la Bourse de Milan a grappillé 0,08% à 22.355 points.

Prysmian a réalisé la meilleure performance (+1,88% à 29,2 euros), suivie de Ferrari (+0,97% à 99,2 euros) et de Banco BPM (+0,97% à 3,128 euros).

Saipem a subi la plus forte baisse (-2,80% à 3,398 euros), suivi de Yoox-Net-A-Porter Group (-2,38% à 32,4 euros) et de StMicroelectronics (-2,04% à 16,8 euros).

L'indice SMI de la Bourse suisse a pris 0,43% à 9.309,61 points.

Le géant de l'agroalimentaire Nestlé a gagné 1,01% à 84,75 CHF. Le groupe pharmaceutique Novartis a progressé de 0,65% à 84,65 CHF. Lanterne rouge de la séance, son concurrent Roche a chuté de 0,49% à 244,30 CHF.

Côté bancaires, UBS a gagné +0,47% à 16,98 CHF, Julius Baer 0,60% (58,55 CHF) et Credit Suisse 0,06% à 15,65 CHF.

Le numéro deux mondial du luxe Richemont, qui s'attend à un bond de 80% de son bénéfice net au premier semestre, a pris 1,08% à 89,25 CHF.

Le groupe suisse de chimie de spécialités Lonza, qui avait terminé lanterne rouge la veille, a encore reculé, de 0,42% à 259,90 CHF.

L'indice PSI 20 de la Bourse de Lisbonne a gagné 0,19% à 5.461,19 points, soutenu notamment par le secteur de l'énergie.

Energias de Portugal (EDP) a progressé de 0,50% à 3,01 euros, tandis que le pétrolier Galp Energia a gagné 0,64% à 15,60 euros.

L'indice AEX de la Bourse d'Amsterdam a progressé de 0,19% à 547,68 points. La banque ABN Amro a pris 1,89% à 26,39 euros et le groupe de travail temporaire Randstad 1,52% à 54,14 euros.

Le fabricant néerlandais de systèmes de lithographie pour l'industrie de microprocesseurs ASML a perdu 2,32% à 145,05 euros et le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a reculé de 2,29% à 31,16 euros.

L'indice Bel-20 de la Bourse de Bruxelles a pris 0,16% à 4.075,25 points.

Le fabricant de produits d'hygiène Ontex a connu la plus forte progression (+1,93%, à 30,86 euros).

La plus forte baisse a été subie par Umicore (-2,35% à 37,79 euros).

afp/rp

(AWP / 18.10.2017 19h11)
News les plus lues