Les Bourses européennes en ordre dispersé

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont fini en ordre dispersé jeudi, dans des marchés calmes qui ont peu réagi aux bonnes publications des banques américaines Citigroup et JPMorgan.

L'Eurostoxx 50 a terminé en très légère hausse de 0,05%.

"C'est une période qui reste très calme alors même qu'il y a beaucoup d'enjeux", a indiqué à l'AFP Alexandre Baradez, analyste pour IG France.

La situation en Catalogne restait notamment un sujet d'attention, alors que l'unité du pays est mise à mal par la crise entre la Catalogne et Madrid.

Dans ce contexte, les investisseurs ont peu réagi à la publication mercredi du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, plus prudent qu'attendu.

Les gros bénéfices trimestriels des banques américaines Citigroup et JPMorgan n'ont pas non plus réussi à donner beaucoup d'entrain.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini quasi-stable (-0,03%) à 5.360,81 points. Vivendi a pris 0,82% à 21,45 euros après avoir finalement décidé le retrait de la Bourse de sa filiale Havas (+2,10% à 9,24 euros). AccorHotels a perdu 0,28% à 43,28 euros, les dirigeants de la société australienne Mantra ayant accepté son offre de rachat.

Sanofi a cédé 0,26% à 84,20 euros après l'abaissement de sa recommandation à "sous-performer" par le courtier Mainfirst. Eurofins a bénéficié (+0,36% à 542,55 euros) de l'annonce du rachat du leader britannique du marché des analyses légales LGC Forensics.

Altran a pris 2,56% à 15,44 euros, dopé par le relèvement de l'objectif de cours du courtier Berenberg. Le blanchisseur industriel Elis (1,19% à 23,04 euros) a profité du relèvement de celle de la banque HSBC à "acheter".

A Londres, l'indice FT SE 100 a pris 0,30% à 7.556,24 points. Le groupe de luxe Burberry a avancé de 2,65% à 1.896,00 pence, le spécialiste des produits de grande consommation Reckitt Benckiser 1,82% à 7.166,00 pence, le fabricant de spiritueux Diageo 0,41% à 2.569,00 pence et la société de services de restauration Compass 1,55% à 1.635,00 pence.

Le groupe de télévision Sky a gagné 1,42% à 926,50 pence, dans la foulée de solides résultats trimestriels. La banque HSBC a perdu 0,51% à 2.751,00 pence, après avoir choisi un de ses hauts responsables, John Flint, comme nouveau directeur général. EasyJet (+2,48% à 1.321,00 pence) pourrait récupérer une partie de sa concurrente, l'allemande Air Berlin, reprise par Lufthansa.

Le secteur de la construction a globalement souffert d'un rapport évoquant un ralentissement de la demande d'achat de maisons et appartements au Royaume-Uni. Berkeley Group a perdu 0,47% à 3.817,00 pence mais Persimmon a pris 0,07% à 2.780,00 pence et Barratt Developments 0,30% à 671,50 pence.

A Francfort, l'indice DAX a fini quasi-stable (+0,09%) à 12.982,89 points.Lufthansa a gagné 2,30% à 25,13 euros, après avoir obtenu d'Air Berlin la reprise de 81 appareils et 3.000 salariés. Air Berlin (+43,56% à 23 centimes), "poursuit les discussions" avec la compagnie britannique Easyjet.

BMW a cédé 0,64% à 87,82 euros sur fond de spéculations de la presse chinoise sur un possible projet de co-entreprise avec le géant chinois des 4x4 urbains (SUV), Great Wall. Volkswagen a pris 0,98% à 143,70 euros et Daimler cédé 0,12% à 68,01 euros.

Commerzbank a fini stable à 11,70 euros, alors que le journal Die Welt a douché pour quelque temps les spéculations sur la vente par l'Etat de sa participation de 15,6%.

A Amsterdam, l'indice AEX a gagné 0,20% à 542,84 points. Le sidérurgiste Arcelor Mittal a pris 2,66% à 22,94 euros et le groupe chimique et pharmaceutique DSM 1,79% à 71,50 euros. Le spécialiste de la sécurité numérique Gemalto a perdu 3,01% à 33 euros et le groupe de forage pétrolier et gazier SBM 1,75% à 14,90 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a pris 0,29% à 4.070,68 points. Plus forte des 13 hausses de l'indice, le métallurgiste Umicore (+3,69% à 75,08 euros). La holding Sofina et le groupe de distribution Colruyt étaient stables à respectivement 130,60 euros et 44,67 euros. Le laboratoire pharmaceutique UCB a cédé 0,58% à 60,40 euros.

L'indice SMI de la bourse suisse a pris 0,35% à 9.297,34 points. Pour la deuxième séance consécutive, le groupe de chimie de spécialités Lonza s'est classé dans le haut du tableau (+1,28% à 268,70 CHF). La meilleure performance a été réalisée par son concurrent Sika (+ 1,33% à 7.260 CHF).

Nestlé a gagné 0,84% à 84,30 CHF et le groupe pharmaceutique Novartis 0,18% à 83,95 CHF. En revanche, son concurrent Roche a cédé 0,41% à 244,90 CHF. Les bancaires ont toutes progressé, de Credit Suisse (+0,06% à 15,40 CHF) au leader UBS (+0,84% à 16,83 CHF).

Le numéro deux mondial du luxe Richemont a poursuivi sa progression (+0,22% à 89,55 CHF), mais le fabricant de montres Swatch a plongé de 0,85% (395,60 CHF).

A Madrid, l'indice IBEX a cédé 0,02% à 10.275,90 points. Les banques ont reculé: Santander a perdu 0,28% à 5,63 euros, Caixabank 0,32% à 4,07 euros, et Banco de Sabadell 0,59% à 1,67 euro. Le sidérurgiste ArcelorMittal en revanche a progressé de 2,64% à 22,95 EUR, et Amadeus, le géant de la réservation de voyages a gagné 1,18% à 57,44 euros.

A Milan, l'indice MIB a perdu 0,68% à 22.398 points. Le fabricant de liqueurs Campari a réalisé la meilleure performance (+3,01% à 6,51 euros). En revanche, Azimut a perdu 3,61% à 17,36 euros. Les banques étaient aussi de nouveau en berne, comme Banco BPM (-3,57% à 3,076 euros), Ubi Banca (-3,33% à 4,118 euros) et Bper Banca (-2,94% à 4,492 euros).

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a pris 0,33%, à 5.457,15 points, tirée une nouvelle fois par le secteur de l'énergie. L'électricien EDP a gagné 0,78% à 3,11 euros et le groupe pétrolier Galp Energia 0,60% à 15,19 euros. Les banques BPI et BCP ont reculé respectivement de 0,10% à 1,05 euro et de 0,12% à 0,24 euro.

bur-nth/ eb

(AWP / 12.10.2017 19h05)
News les plus lues