Les Bourses européennes stagnent avant les résultats de la présidentielle en

France

PARIS (awp/afp) - Ls Bourses européennes ont stagné vendredi, les marchés demeurant prudents dans l'attente des résultats du premier tour de l'élection présidentielle en France.

Les investisseurs, qui craignent de voir deux candidats de partis extrêmes se qualifier au deuxième tour, ont toutefois été rassurés par des sondages récents donnant le centriste Emmanuel Macron en tête.

Néanmoins, si "le marché exprime une certaine confiance vis-à-vis des résultats, l'attentat de hier à Paris a créé un trouble", a indiqué auprès de l'AFP Daniel Larrouturou, directeur général délégué de Diamant Bleu Gestion à Paris

L'attaque meurtrière sur les Champs-Elysées jeudi soir "pourrait potentiellement faire évoluer le sentiment des électeurs", ont estimé dans une note les experts de Mirabaud Securities Genève.

L'Eurostoxx 50 est resté stable à 0,01%.

Paris a achevé la semaine sur un repli (-0,37%).

L'indice CAC 40 a cédé 18,71 points à 5.059,20 points dans un volume d'échanges très soutenu de 6 milliards d'euros, favorisé par l'arrivée à échéance de plusieurs contrats à terme. La veille, il avait terminé en forte hausse de 1,48%.

BNP Paribas s'est apprécié de 2,23% à 62 euros.

Société Générale a pris 1,74% à 46,29 euros.

Crédit Agricole a gagné 1,18% à 12,43 euros.

Danone a perdu 2,45% à 62,15 euros.

AccorHotels a progressé de 1,49% à 40,14 euros.

Vivendi a perdu 1,15% à 17,66 euros.

La Bourse de Londres a terminé quasi stable (-0,06%).

L'indice FTSE-100 des principales valeurs s'est effrité de 3,99 points pour terminer à 7.114,55 points. Sur l'ensemble de la semaine, il a chuté toutefois de 2,91%, plombé notamment par un renforcement de la livre sterling en début de semaine.

Plusieurs poids lourds du FTSE-100 annonceront leurs résultats du premier trimestre la semaine prochaine.

Compass a gagné 0,66% à 1.514 pence.

Pearson a grappillé 0,16% à 628,50 pence.

Associated British Foods a pris 1,96% à 2.814 pence.

Anglo American s'est enfoncée de 1,67% à 1.117,50 pence.

BHP Billiton a cédé 0,96% à 1.191,50 pence.

Antofagasta a baissé de 0,91% à 818,50 pence.

La Bourse de Francfort a terminé en légère hausse.

L'indice vedette Dax a clôturé en progression de 0,18% à 12.048,57 points mais a perdu 0,50% sur la semaine écoulée, la place francfortoise évitant toute prise de risque avant le premier tour de la présidentielle française.

Le MDax des valeurs moyennes a de son côté glissé de 0,21% à 23.985,01 points.

En tête du Dax, Deutsche Bank a gagné 1,50% à 15,57 euros malgré une nouvelle forte amende infligée vendredi par la Réserve fédérale américaine. La banque allemande devra payer plus de 150 millions de dollars pour des "mauvaises pratiques" sur les marchés des changes.

Volkswagen a progressé de 0,21% à 140 euros.

Sur le MDax, le chimiste Lanxess a cédé 0,18% à 62,50 euros après avoir finalisé le rachat du fabricant américain d'additifs chimiques Chemtura pour 2,4 milliards d'euros.

Sur le SDax des petites valeurs, l'action du club de football Borussia Dortmund (BVB) s'est appréciée de 2,46% à 5,50 euros.

La Bourse de Bruxelles est restée stable (+0,0%) pour la deuxième séance consécutive, l'indice Bel-20 des principales valeurs s'établissant à 3.770,45 points.

Seules cinq valeurs ont fini dans le vert. Le groupe bancaire KBC a bondi de 2,70% à 62,04 euros.

La Bourse suisse a terminé quasiment à l'équilibre.

L'indice SMI a clôturé la séance à 8.553,99 points, en baisse de 0,05%.

Nestlé a encore grapillé 0,13% (75,70 CHF), après sa bonne performance de la veille.

Le groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB a poursuivi sa progression avec une hausse de 1,94% à 23,17 CHF, toujours porté par ses bons résultats du premier trimestre.

Novartis est parvenu de justesse à rester dans le vert à 0,07% (73,30 CHF), alors que son concurrent Roche a encore reculé de 0,51% (251,70 CHF).

UBS est sorti gagnant avec une hausse de 0,39% (15,56 CHF).

Credit Suisse a baissé de 0,55% (14,43 CHF).

L'indice AEX des principales valeurs de la Bourse d'Amsterdam est resté stable, en hausse de 0,09% à 512,19 points.

L'assureur Aegon a pris 1,69% à 4,62 euros.

Philips a gagné 1,14% à 30,50 euros.

Le groupe de technologies Galapagos a perdu 2,81% à 81,34 euros.

La Bourse de Milan a terminé en petit recul, l'indice FTSE Mib perdant 0,54% à 19.741 points.

Leonardo a réalisé la meilleure performance, prenant 1,15% à 14,03 euros.

Generali a pris 0,99% à 14,25 euros et A2A a gagné 0,98% à 1,335 euro.

Atlantia, qui réfléchit à se rapprocher d'Abertis, a fini en revanche de nouveau lanterne rouge du FTSE Mib, chutant de 2,04% à 22,14 euros.

Salvatore Ferragamo a perdu 2,01% à 26,8 euros.

La Bourse de Madrid a clôturé proche de l'équilibre avec + 0,04% à 10.377 points.

Les valeurs bancaires ont terminé globalement dans le vert.

Banco Santander a pris 0,18% à 5,67 euros.

BBVA a gagné 1,07% à 7,10 euros.

CaixaBank a progressé de 1,90% à 3,93 euros.

Aena, premier gestionnaire mondial d'aéroports, a perdu 1,36% à 151,90 euros.

Abertis a reculé de 1,32% à 15,64 euros.

Dia a chuté de 2,78% à 5,24 euros.

Les poids lourds de l'indice terminent en léger repli. Le géant du textile Inditex (Zara) a perdu 0,07% à 34,19 euros.

Telefonica a baissé de 0,83% à 10,16 euros.

La Bourse de Lisbonne a terminé en baisse de 0,62% à 4.876,43 points, à nouveau sanctionnée par le décrochage de la holding du secteur des télécommunications Pharol qui s'est écroulée de 4,53% à 30 centimes d'euro.

Sonae a ralenti l'indice PSI 20 en reculant de 1,53% à 90 centimes d'euro.

Jeronimo Martins a cédé 1,23% à 16,10 euros.

BCP a grignoté 0,27% à 19 centimes d'euro et signé la bonne opération de la séance.

Bur-gib/eb

(AWP / 21.04.2017 18h58)
News les plus lues