Les Bourses européennes terminent en baisse ou à l'équilibre

PARIS (awp/afp) - Les Bourses européennes ont fini lundi en baisse ou à l'équilibre, les investisseurs restant prudents dans un contexte géopolitique incertain après des frappes militaires contre trois sites en Syrie ce week-end.

Washington, Paris et Londres ont présenté ces sites comme liés au programme d'armement chimique du régime.

En revanche, à Wall Street, vers 16h15 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 0,91% à 24.582,58 points, le Nasdaq de 0,68% à 7.154,87 points, et l'indice élargi S&P 500 de 0,82% à 2.678,13 points.

Les investisseurs faisaient preuve d'optimisme au commencement de la saison des résultats d'entreprises, reléguant au second plan la crainte d'une escalade des tensions géopolitiques après les frappes des Etats-Unis, de la France et du Royaume-Uni en Syrie.

"Certes les actions des grandes banques ayant dévoilé leurs résultats (vendredi et lundi) se replient alors même que leurs chiffres étaient supérieurs aux prévisions", souligne Adam Sarhan de 50 Park Investments. "Mais les attentes tacites des investisseurs étaient encore plus élevées", ajoute-t-il. "Pour le reste des entreprises, à moins d'une catastrophe majeure, ils accordent le bénéfice du doute."

L'Eurostoxx 50 a clôturé en baisse de 0,20%.

A Paris, l'indice CAC 40 a terminé quasiment stable (-0,04%), cédant 2,06 points à 5.312,96 points, dans un volume d'échanges faible de 2,5 milliards d'euros.

Sur le front des valeurs, après des rumeurs d'offre de rachat de SFR par Bouygues (-0,26% à 42,21 euros), le secteur des télécoms s'est apprécié. Iliad a ainsi gagné 4,58% à 177,10 euros, Orange 1,55% à 14,38 euros, tandis qu'à la Bourse d'Amsterdam, Altice a pris 5,40% à 8 euros. Bouygues a toutefois réfuté "toute discussion" en vue d'une consolidation.

Marie Brizard a plongé de 8,07% à 8,09 euros, lesté par un relèvement de sa prévision de perte d'exploitation pour l'exercice 2017.

Chargeurs a progressé de 6,32% à 25,58 euros, profitant d'un chiffre d'affaires en hausse de 1% à 144,8 millions d'euros au premier trimestre.

A Londres, l'indice FT SE 100 a abandonné 0,91%, soit 66,36 points, à 7.198,20 points.

Dans un contexte de recul des cours du pétrole, BP a perdu 1,58% à 496,35 pence) et Royal Dutch Shell (action "B") 0,72% à 2.404,50 pence.

Le sidérurgiste russe Evraz a chuté (-6,98% à 365,20 pence) face à la baisse des matières premières et sur fond de possibles nouvelles sanctions américaines contre la Russie.

La hausse de la livre a également pénalisé le marché: le cigarettier British American Tobacoo (BAT) a perdu 1,85% à 4.043,00 pence, son concurrent Imperial Brands 0,93% à 2.440,00 pence, le fabricant de spiritueux Diageo 1,32% à 2.459,00 pence et le groupe de services de restauration Compass 0,72% à 1.449,50 pence.

A contre-courant, le groupe d'hôtellerie-restauration Whitbread a bondi (+7,19% à 4.218,00 pence). L'investisseur activiste Elliott a annoncé une prise de participation dans le groupe, attisant des spéculations sur une possible vente des cafés Costa.

A Francfort, l'indice DAX a perdu 0,41%, ou 51 points, pour finir à 12.391,41 point. Le MDax a cédé 0,36% à 25.538,27 points.

Lufthansa a fini en tête du Dax (+1,59% à 26,91 euros). Sa proposition pour une éventuelle reprise d'Alitalia est "la plus prometteuse", a jugé lundi le gouvernement italien.

Chez le chimiste Covestro, le cours de l'action a mécaniquement baissé de 1,90%, ce qui reflète le montant du dividende annuel annoncé vendredi à 2,20 euros par action. Une fois corrigé de cet effet, le titre du nouveau venu sur le Dax a progressé sur la séance de 0,87% à 78,56 euros.

En bas de tableau, Volkswagen a cédé 2,90% à 172,14 euros après une semaine passée en forte hausse à la suite du remplacement de son patron Matthias Müller par Herbert Diess.

A Amsterdam, l'indice AEX a cédé 0,26% à 546,62 points.

A la baisse, le groupe de biotechnologie Galapagos a perdu 5,88% à 78,12 euros et le géant industriel néerlandais Philips a chuté de 0,75% à 31,85 euros.

A la hausse, le groupe de médias et télécoms Altice a grimpé de 5,40% à 7,99 euros et le groupe néerlandais de télécommunications KPN a pris 0,81% à 2,50 euros.

A Bruxelles, l'indice BEL 20 a lâché 0,52%, à 3.868,18 points.

Parmi les six valeurs dans le vert, la fabricant de produits d'hygiène Ontex a gagné 1,81% à 21,36 euros.

En revanche, le groupe de biotechnologie Galapagos a perdu 5,88% à 78,12 euros.

L'indice SMI de la Bourse suisse a cédé 0,57%, à 8.726,54 points.

Le géant de l'alimentation Nestlé, qui publie jeudi ses ventes sur trois mois, a très largement tiré le SMI vers le bas, chutant de 2,41% à 74,66 francs suisses.

Les deux autres poids lourds de la cote, les groupes pharmaceutiques Novartis (-0,46% à 77,82 francs suisses) et Roche (-0,25% à 216,55 francs suisses), ont également pesé sur l'indice.

Du côté des banques, Credit Suisse a cédé 0,41% à 15,75 francs suisses alors que son concurrent UBS est resté presque inchangé (-0,09% à 16,86 francs suisses).

Adecco a aussi clôturé sur une note stable (-0,06% à 67,06 francs suisses). Le numéro un mondial du travail temporaire a annoncé le rachat de la société américaine General Assembly, spécialisée dans la formation continue, selon l'agence suisse AWP. La transaction porte sur une valeur d'entreprise de 412,5 millions de dollars.

A Madrid, l'indice IBEX a fini quasiment à l'équilibre (-0,01%), à 9.766,10 points.

Le secteur bancaire est en hausse: Banco Santander (+0,32% à 5,39 euros), BBVA (+0,08% à 6,42 euros) et CaixaBank (+0,46% à 3,97 euros).

Egalement dans le vert, le gestionnaire d'aéroports Aena (+1,13% à 173,85 euros), le géant textile Inditex (Zara) (+0,41% à 24,65 euros) et le groupe de construction ACS (+0,63% à 33,47 euros), qui a annoncé dimanche avoir remporté un contrat de 775 millions d'euros pour la construction et l'entretien d'une nouvelle ligne de chemins de fer à Toronto.

Le secteur énergétique termine en repli: Endesa (-0,89% à 18,33 euros), Iberdrola (-0,61% à 6,22 euros), Red Electrica (-0,54% à 16,50 euros).

A Milan, l'indice MIB a terminé à l'équilibre (0,00%) à 23.329 points.

UBI Banca réalise la meilleure performance (+1,59% à 3,893 euros), suivie de Leonardo (+1,56% à 9,53 euros) et Unipol (+1,18% à 4,295 euros).

Moncler enregistre la plus forte baisse (-1,12% à 33,66 euros), suivi de Buzzi Unicem (-1,00% à 19,37 euros) et de Snam (-0,84% à 3,799 euros).

A Lisbonne, l'indice PSI 20 a abandonné 0,43% à 5.453,97 points.

A la baisse, EDP-Energias a perdu 0,60% à 3,16 euros et Galp Energia 0,79% à 15,71 euros.

En revanche, Jeronimo Martins a progressé de 0,60% à 13,34 euros.

bur-tes/jpr

(AWP / 16.04.2018 18h46)
News les plus lues