Les Palestiniens pas éligibles à la CPI car ne forment pas un Etat souverain

Washington - Les Palestiniens ne sont pas éligibles pour adhérer à la Cour pénale internationale (CPI) parce qu'ils ne forment pas un Etat souverain, a estimé mercredi la diplomatie américaine.

Les Etats-Unis ne pensent pas que l'Etat de Palestine remplisse les conditions d'un Etat souverain et ne le reconnaissent pas comme tel, a affirmé la porte-parole du département d'Etat Jennifer Psaki lors de son point de presse quotidien.

Et Washington ne pense pas qu'il (l'Etat palestinien, ndlr) soit éligible pour accéder au Statut de Rome régissant la CPI, a insisté la responsable américain, dont le pays n'est pas membre de la Cour pénale internationale.

Peu avant, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon avait accepté la demande des Palestiniens d'adhérer à cette CPI, laquelle va ainsi pouvoir enquêter à partir du 1er avril sur les allégations de crimes commis dans les Territoires palestiniens.

L'ONU est dépositaire du Statut de Rome qui a créé la CPI.

L'objectif de la démarche d'adhésion palestinienne, entamée vendredi aux Nations unies, est de pouvoir demander des comptes devant cette cour aux dirigeants israéliens pour des opérations militaires futures à Gaza ou pour l'occupation par Israël des territoires palestiniens.

Les Etats-Unis sont vent debout contre les démarches palestiniennes à l'ONU et ont voté contre une résolution palestinienne la semaine dernière au Conseil de sécurité.

Washington défend depuis toujours le principe d'une solution à deux Etats, israélien et palestinien, qui sortirait de négociations directes entre les deux parties, sous médiation américaine.

Mais la dernière tentative du secrétaire d'Etat John Kerry a échoué en avril 2014 après neuf mois d'efforts infructueux.

Mme Psaki a répété que son ministre n'abandonnerait jamais lidée d'une éventuelle relance, mais qu'il revenait à Israël et aux Palestiniens d'en prendre la décision.

(©AFP / 07 janvier 2015 20h36)