Les heures d'ouverture des commerces seront étendues au Tessin

Les Tessinois auront à l'avenir un peu plus de temps pour faire leurs courses. Les citoyens du canton transalpin ont adopté dimanche à près de 60% un projet de leurs autorités visant à allonger les heures d'ouverture des magasins.

Le projet combattu par un référendum du syndicat Unia a été accepté par 85'360 voix contre 58'877. La participation a atteint 66,48%.

L'horaire d'ouverture des magasins sera à l'avenir de 06h00 à 19h00, contre 18h30 jusque-là. Le samedi, les commerces pourront rester ouverts jusqu'à 18h30 au lieu de 17h00. Tant le gouvernement que les organisations du tourisme et du commerce de détail soutenaient le projet.

Malgré ce pas vers une libéralisation, la réglementation des heures d'ouverture au Tessin, qui n'a pas été révisée depuis 1968, demeure une des plus strictes en Suisse. Sept cantons - notamment Zurich et Argovie - n'ont plus aucune restriction.

Cette révision est une défaite pour le syndicat Unia, à la base du référendum. Selon lui, elle n'empêchera en rien le tourisme d'achat vers l'Italie, comme le montrent les exemples de cantons frontaliers aux horaires libéralisés comme Bâle et Zurich.

Débat aux Chambres fédérales
C'est surtout pour les employés de ces commerces que la loi révisée constitue un recul, d'après le syndicat. Jeudi encore, Unia Suisse présentait une enquête menée auprès de 2520 employés actifs dans la vente. Or 96% des personnes interrogées s'expriment contre le projet du Conseil fédéral consécutif à une motion du conseiller aux Etats tessinois Filippo Lombardi (PDC).

Le National en débat justement ce lundi, après que le Conseil des Etats l'a rejeté en automne. Ce projet devrait autoriser les magasins à ouvrir, dans tout le pays, au moins de 06h00 à 20h00 du lundi au vendredi et le samedi de 06h00 à 18h00. Les horaires d'ouverture seraient ainsi étendus dans 14 des 26 cantons, comme par exemple à Genève, Vaud, Neuchâtel, en Valais ou dans le canton du Jura.

(ats / 28.02.2016 16h14)