Les rebelles chassés d'une ville au Yémen sur la mer Rouge

Aden - Les forces progouvernementales ont repris jeudi aux rebelles une ville au Yémen sur la mer Rouge après des combats qui ont fait des dizaines de morts, ont indiqué des responsables et des sources médicales.

Le conflit au Yémen oppose les forces loyales au président Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenues par une coalition militaire arabe sous commandement saoudien, aux rebelles Houthis accusés de liens avec l'Iran, rival de l'Arabie saoudite dans la région.

La coalition est intervenue en mars 2015 dans le conflit pour aider à stopper l'avancée des Houthis qui avaient conquis de vastes régions du pays, dont la capitale Sanaa qu'ils contrôlent toujours.

Jeudi avant l'aube, les forces pro-Hadi soutenues par l'aviation de la coalition ont lancé une offensive et repris la ville portuaire de Khoukha, aux mains des rebelles depuis janvier, selon un capitaine de l'armée et des responsables locaux.

Selon des sources médicales, 16 soldats et 41 rebelles ont péri dans la bataille de Khoukha et des dizaines de combattants ont été blessés.

Khoukha est située entre Mokha, ville stratégique sur la mer Rouge tenue par les loyalistes et Hodeida, un port aux mains des rebelles qui constitue un accès clé pour l'aide humanitaire.

Lundi, M. Hadi, à la tête d'un gouvernement reconnu par la communauté internationale, a ordonné le lancement d'une opération militaire pour reprendre Sanaa, quelques heures après la mort de l'ex-président du Yémen Ali Abdallah Saleh.

Ce dernier a été tué par les Houthis quelques jours après la rupture de son alliance avec les rebelles.

Le conflit au Yémen a fait plus de 8.750 morts depuis mars 2015, dont plus de 1.500 enfants.


(©AFP / 07 décembre 2017 19h13)
News les plus lues