Les revenus du Koweït chutent après l'effondrement des cours du brut

Koweït - Les revenus du Koweït, membre de l'Opep, ont lourdement chuté durant les cinq premiers mois de l'actuel exercice budgétaire en raison de l'effondrement des cours du brut, selon des statistiques du ministère des Finances publiées jeudi.

Entre avril et août - les cinq premiers mois de l'année fiscale qui court d'avril à mars -, les revenus de l'émirat du Golfe ont baissé de 42,5% à 7,3 milliards de dinars (24,2 milliards de dollars) par rapport à la même période du dernier exercice.

Les recettes pétrolières ont plongé à 6,9 milliards de dinars (22,8 milliards de dollars), contribuant toujours à hauteur de 94% des revenus de l'Etat, selon le ministère.

Les dépenses se sont établies uniquement à 4,2 milliards de dinars, en baisse de 6,6% par rapport à la même période de l'an dernier, mais elles devraient augmenter sensiblement avant la fin de l'exercice.

Le Koweït a prévu un déficit budgétaire de 7 milliards de dinars pour l'année 2015/2016, le premier depuis l'exercice de 1999/2000.

Ce pays, qui produit quelque 2,8 millions de barils de brut par jour, avait, durant les 16 dernières années, présenté un budget excédentaire grâce à la hausse des cours du pétrole.

Les excédents soutenus depuis 2000 avaient stimulé les réserves budgétaires du pays à hauteur de 592 milliards de dollars, investis notamment aux Etats-Unis et en Europe.

Les prix du pétrole ont baissé de moitié depuis juin 2014 en raison notamment d'une offre excédentaire, un dollar fort et une faiblesse de l'économie mondiale.

Le Koweït a établi son budget de cette année sur la base d'un prix de 45 dollars le baril, contre 75 dollars pour le précédent exercice.

(©AFP / 17 septembre 2015 12h15)