Les rivaux d'EDF moins preneurs de son électricité nucléaire, par manque de visibilité

Paris - Le volume d'électricité nucléaire à prix régulé commandé par les fournisseurs concurrents d'EDF auprès de l'opérateur historique chute pour le premier semestre 2015, en raison du manque de visibilité sur l'évolution de ce dispositif, a indiqué jeudi la Commission de régulation de l'énergie (CRE).

Entré en vigueur le 1er juillet 2011, l'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique) oblige EDF à revendre à ses concurrents jusqu'à 100 térawattheures (TWh) de son électricité nucléaire produite en France, soit environ le quart de la production annuelle, à un prix régulé par l'Etat. Ce prix, fixé initialement à 40 euros le mégawattheure, est passé à 42 euros le 1er janvier 2012.

Ce dispositif doit permettre aux fournisseurs d'électricité alternatifs de bénéficier de l'avantage compétitif du parc nucléaire français, avec l'objectif d'accroître la concurrence sur le marché hexagonal.

Son prix devait être revu le 1er janvier 2015, mais le gouvernement avait annoncé début novembre avoir repoussé sa réévaluation de six mois, au 1er juillet, dans l'attente d'une réforme de son mode de calcul.

Dans ce contexte d'absence de visibilité sur les évolutions à venir du prix de l'Arenh et de baisse des prix sur le marché de gros de l'électricité, la CRE constate une diminution importante des demandes d'Arenh des fournisseurs alternatifs pour le 1er semestre de l'année 2015, écrit-elle dans une lettre d'information publiée jeudi.

Pour cette période, le volume total de courant commandé s'élève ainsi à 15,8 TWh, divisé par plus de deux par rapport au premier semestre 2014 (36,8 TWh) et au second semestre (34,5 TWh).

Le nouveau prix de l'Arenh sera arrêté par le gouvernement sur proposition du régulateur de l'énergie, qui a estimé à 2 euros par mégawattheure la hausse nécessaire en 2015, soit 44 euros/MWh.

Entendu jeudi lors d'une audition à l'Assemblée nationale, le PDG de GDF Suez, Gérard Mestrallet, a pour sa part estimé qu'il serait nécessaire de doubler le plafond du volume de l'Arenh à 200 TWh, avec la suppression prévue fin 2015 des tarifs verts et jaunes appliqués par EDF aux entreprises et aux industriels.

mpa/fpo/az

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

GDF SUEZ

(©AFP / 04 décembre 2014 18h13)
News les plus lues