Londres a perdu 1,06% en raison du repli du pétrole

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé mardi en forte baisse de 1,06%, en raison d'un repli des cours des matières premières et notamment du pétrole.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a cédé 71,55 points pour terminer à 6.701,59 points, après avoir perdu déjà plus de 1% lundi.

"Le FTSE est resté dans le rouge toute la journée. On peut attribuer cette mauvaise performance aux matières premières", a expliqué Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Les cours du pétrole ont nettement diminué pour atteindre leur plus bas niveau depuis la fin 2017, sur fond de craintes de surproduction d'or noir. Conséquence, les majors ont perdu du terrain: Royal Dutch Shell (action "B") a cédé 2,46% à 2.281,50 pence et BP 2,22% à 497,30 pence. Le groupe de services pétroliers John Wood a perdu pour sa part 3,18% à 517 pence.

A propos de ce secteur, à noter que l'agence Bloomberg a rapporté par ailleurs que Shell discutait avec Endeavor Energy Resources en vue d'acheter ce producteur texan pour 8 milliards de dollars - même si les négociations ne sont pas certaines d'aboutir.

Les cours des métaux industriels ont aussi diminué en majorité, après un discours du président chinois Xi Jinping qui n'a fait aucune mention de mesures de relance de l'économie du pays - le premier importateur mondial de ces matières premières. Parmi les compagnies qui en font commerce, Antofagasta s'est enfoncée de 3,27% à 770 pence, Glencore de 1,62% à 288,20 pence, Rio Tinto de 0,81% à 3.732 pence et BHP de 1,66% à 1.632,20 pence.

La pire chute de la séance a concerné toutefois le gestionnaire de réseau électrique National Grid, qui a plongé de 9,17% à 758,70 pence. Le groupe s'est dit "déçu" par des propositions présentées par le régulateur Ofgem pour encadrer la transmission d'électricité au Royaume-Uni, notamment leur volet financier.

Parmi les hausses les plus importantes de la journée ont figuré quelques actions frappées par le mouvement de vente de lundi lié aux inquiétudes autour de l'activité économique au Royaume-Uni sur fond d'incertitudes autour du Brexit. Quelques titres ont fait l'objet d'achats à bon compte mardi, comme le constructeur de maisons Taylor Wimpey (+1,60% à 133,10 pence), la chaîne de supermarchés Tesco (+2,08% à 194,20 pence) ou encore la compagnie aérienne à bas coût EasyJet (+2,52% à 1.078 pence).

pn/ktr/bh

(AWP / 18.12.2018 17h53)