Londres baisse fortement à cause de la guerre commerciale

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres abandonnait 1,37% mercredi en début de séance, après le tir d'une nouvelle salve américaine dans la guerre commerciale avec la Chine.

Vers 08H25 GMT, l'indice FTSE-100 des principales valeurs dévissait de 105,58 points à 7.586,45 points.

"Cette ouverture dans le rouge intervient après un franc repli des marchés asiatiques qui ont réagi aux menaces de la Maison Blanche d'imposer 200 milliards de dollars de droits de douane aux produits chinois", ont expliqué Mike van Dulken et Artjom Hatsaturjants d'Accendo Markets.

"Ceci est une mesure de rétorsion après la réponse de la Chine qui avait rétorqué par la pareille à l'imposition de 34 premiers milliards de dollars de droits de douane américains. Pékin menaçant de répondre de nouveau du tac au tac, l'inquiétude resurgit à propos d'une guerre commerciale après quelques jours d'apaisement", ont-ils ajouté.

Les valeurs des compagnies minières étaient particulièrement affectées, pâtissant d'un net repli des cours des métaux à cause de la surenchère américano-chinoise. Anglo Americain s'enfonçait de 3,13% à 1.669 pence, BHP Billiton de 2,31% à 1.668,20 pence, Rio Tinto de 2,19% à 4.055 pence et Glencore de 3,17% à 316,60 pence.

Ce dernier a annoncé dans la matinée la mise en place d'un comité en réponse à une assignation de la justice américaine dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption au Nigeria, au Venezuela et en République démocratique du Congo.

Le groupe de semi-conducteurs Micro Focus chutait de 4,99% à 1.238,50 pence après avoir publié des résultats semestriels qui ont inquiété, avec un chiffre d'affaires en repli à taux de change constant.

Le spécialiste des vêtements et accessoires de luxe Burberry cédait de son côté 3,33% après avoir présenté un rapport d'activité où il a évoqué l'impact défavorable d'une baisse du nombre de touristes au Royaume-Uni.

A noter aussi que le groupe de télévision Sky cédait 1,40% à 1.480,50 pence. Il fait certes l'objet d'une nouvelle offre d'acquisition de la part du géant américain 21st Century Fox, mais cette dernière, fixée à 1.400 pence par action, reste inférieure au cours actuel du titre.

Très peu de hausses étaient constatées sur le marché.. Seule l'enseigne de vêtements Next gagnait plus de 1% (+1,47% à 6.068 pence).

pn/esp

(AWP / 11.07.2018 10h48)
News les plus lues