Londres efface ses gains et finit en baisse de 0,16%

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres n'est pas vraiment parvenue à rebondir vendredi et a terminé en baisse de 0,16%, après sa chute de presque 2% la veille sur fond de remontée des taux d'emprunt américains.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a cédé 11,02 points pour terminer à 6.995,91 points. Sur l'ensemble de la semaine, il est nettement descendu de 4,41%.

Pendant l'essentiel de la séance, le marché a été bien orienté, alors que les marchés mondiaux avaient dévissé jeudi en raison d'une série d'inquiétudes autour de la remontée des taux obligataires aux Etats-Unis, du conflit commercial sino-américain et du manque de dynamisme de la croissance. Mais en fin de séance, cette timide progression a été effacée.

Un certain nombre des valeurs maltraitées cette semaine ont néanmoins rebondi vendredi, portées par des achats à bon compte de chasseurs de bonnes affaires: le groupe de BTP Barratt Developments a ainsi grimpé de 5,33% à 513,80 pence, le fonds Scottish Mortgage Investment Trust de 5,85% à 481 pence, le groupe de services aux entreprises DCC de 2,49% à 6.390 pence et le spécialiste du luxe Burberry de 1,21% à 1.761,50 pence.

Les compagnies minières spécialisées dans l'or ont pour leur part de nouveau passé une belle journée, après avoir bondi de plus de 8% jeudi grâce à une progression des cours du métal jaune, considéré comme une valeur refuge quand les marchés s'inquiètent. Fresnillo a pris 4,46% à 876,40 pence et Randgold 1,37% à 5.784 pence.

Leurs cousines plus généralistes n'ont toutefois pas été en reste à la faveur d'une remontée des cours des métaux industriels: Anglo American a progressé de 3,95% à 1.684 pence, Antofagasta de 1,90% à 782,60 pence et Glencore de 0,76% à 313,60 pence.

Mais le marché a aussi enregistré des replis notables, notamment du côté des fabricants de tabac: Imperial Brands a lâché 6,03% à 2.516,50 pence et British American Tobacco 3,91% à 3.272 pence. Le secteur a été soumis à des opinions d'analystes contradictoires après la publication récente d'articles de presse affirmant que le géant américain de la cigarette Altria pourrait prendre une part dans un producteur canadien de cannabis.

Plusieurs groupes financiers sont de surcroît restés dans le rouge: Hargreaves Lansdown a encore perdu 2,38% à 1.806,50 pence et Standard Life Aberdeen 1,51% à 274,70 pence.

pn/js/cj

(AWP / 12.10.2018 17h54)
News les plus lues