Londres grimpe dans le sillage des marchés européens

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé en nette hausse lundi (+0,81%), dans le sillage de la bonne tenue des marchés européens après la victoire du parti d'Emmanuel Macron aux législatives en France.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a pris 60,27 points à 7.523,81 points.

Le marché a passé la totalité de la séance en hausse, terminant à quelques encablures de son sommet historique atteint début juin.

"Les marchés européens ont été soutenus par le succès politique d'Emmanuel Macron", relève David Madden, analyste chez CMC Markets.

"La nouvelle selon laquelle le parti de Macron a gagné la majorité des sièges à l'assemblée a été saluée par les investisseurs, pour qui cela représente de la stabilité politique dans l'un des plus grands pays de l'UE", explique-t-il.

La Bourse de Londres démarre bien la semaine, le jour même où s'ouvrent les négociations sur le Brexit entre Londres et Bruxelles alors que la Première ministre britannique Theresa May les abordent en position de faiblesse depuis son revers électoral le 8 juin.

De nombreux secteurs ont brillé sur le marché à commencer par celui lié aux matières premières. Parmi les valeurs minières, Anglo American a gagné 1,95% à 986,20 pence, Rio Tinto 1,45% à 3.088,00 pence, Glencore 2,93% à 287,95 pence et BHP Billiton 1,81% à 1.179,00 pence.

De même, plusieurs titres du secteur de la distribution ont été recherchés, retrouvant de la vigueur après une séance difficile vendredi dans la foulée de l'arrivée fracassante de l'américain Amazon dans le commerce physique avec le rachat de Wholes Foods.

La chaîne de supermarchés Sainsbury's, qui pourrait acheter une chaîne britannique de supérettes d'après la presse, a pris 2,26% à 258,00 pence et l'enseigne Marks and Spencer 1,56% à 350,60 pence.

Le gérant d'actifs Standard Life a terminé en forte hausse (+2,39% à 398,60 pence), tout comme son homologue Aberdeen (coté au FTSE-250) qui a pris 5,01% à 299,70 pence. Les actionnaires ont approuvé lundi la fusion entre les deux groupes qui doit créer un acteur de premier plan dans le secteur.

Enfin, les spécialistes de l'or ont été à la peine à l'image de Fresnillo (-0,71% à 1.536,00 pence) et Randgold (-0,14% à 7.115,00 pence), pénalisés par le goût pour les actifs risqués des investisseurs qui ont de ce fait délaissé les valeurs refuge comme l'or.

jbo/pre

(AWP / 19.06.2017 17h57)
News les plus lues