Londres prudente avant la décision de la Fed

Londres (awp/afp) - La Bourse de Londres a terminé à l'équilibre mercredi (0,00%), aidée par la faiblesse de la livre mais sans se départir d'une certaine prudence en attendant les conclusions de la banque centrale américaine.

A la clôture, l'indice FTSE-100 des principales valeurs a perdu 0,10 point, à 7.703,71 points.

"De manière assez prévisible, les marchés se sont un peu figés, les investisseurs se préparant aux conclusions de la réunion de la Réserve fédérale américaine dans la soirée", souligne Connor Campbell, analyste chez Spreadex.

Les investisseurs tablent dans leur grande majorité sur une hausse des taux, qui serait le second tour de vis de l'année aux Etats-Unis.

Sur le marché britannique, la séance a été marquée par la publication des chiffres de l'inflation pour mai au Royaume-Uni, restée stable à 2,4% sur un an.

Cet indicateur a toutefois été jugé comme plutôt décevant, ce qui a pesé sur la livre, mais a bénéficié toutefois au marché boursier.

Toute dépréciation de la devise est une bonne nouvelle pour les multinationales cotées à Londres. Leurs résultats réalisés à l'étranger prennent dans ce cas automatiquement de la valeur une fois convertis en monnaie britannique.

Parmi ces titres, le fabricant de spiritueux Diageo a gagné 1,13% à 2.775,50 pence, le spécialiste des services éducatifs Pearson 0,45% à 896,20 pence et le groupe de produits d'hygiène et de santé Reckitt Benckiser 1,03% à 6.009,00 pence.

La compagnie minière Glencore a grimpé (+3,75% à 398,00 pence) après avoir annoncé que sa filiale d'exploitation de cuivre en République démocratique du Congo, Katanga Mining, avait résolu le conflit qui l'opposait à La Générale des Carrières et des Mines, la compagnie minière publique congolaise.

En revanche, les groupes pétroliers ont fait les frais du recul des cours du brut sur fond de hausse de la production en Arabie Saoudite. BP a perdu 0,90% à 573,30 pence et Royal Dutch Shell (action "B") 0,93% à 2.675,00 pence.

Enfin, le livreur de plats à emporter Just Eat a souffert (-4,71% à 810,00 pence). Son concurrent Deliveroo a fait savoir qu'il allait lui aussi permettre dorénavant aux restaurants de fournir leurs plats via leurs propres livreurs, en utilisant juste sa plateforme informatique, ce qui va occasionner pour Just Eat une compétition beaucoup plus frontale.

jbo/cj

(AWP / 13.06.2018 17h54)
News les plus lues