L'or et le franc recherchés après les attentats à Bruxelles

(avec cours actualisé)

Zurich (awp) - L'or et le franc suisse, valeurs refuges par excellence, étaient nettement recherchés sur les marchés mardi, après les attentats à Bruxelles qui ont fait des dizaines de morts et de blessés. Les Bourses européennes et Wall Street s'affichaient également en repli.

Sur le front des devises, le franc s'appréciait nettement mardi après-midi, atteignant un plus haut sur trois semaines à 1,0876 EUR/CHF. Vers 17h35, la monnaie suisse se relâchait à 1,0897 franc pour un euro.

"Les hausse du franc suisse, du dollar et de l'or sont (...) exclusivement dues aux attentats de Bruxelles", a indiqué à AWP John Plassard de Mirabaud Securities.

"Comme cela a été le cas par le passé (on songe aux attentats en France mais aussi à ceux à Madrid et à Londres) c'est toujours les trois actifs qui s'apprécient en premier lors de stress ponctuel. La meilleure des preuve réside dans le fait que l'or monte malgré l'appréciation du dollar, ce qui n'est historiquement pas le cas", a ajouté l'analyste.

Selon Arnaud Masset, analyste marché chez Swissquote, "les attaques à Bruxelles augmentent l'incertitude sur les marchés et les investisseurs se tournent vers des valeurs refuges comme l'or et le franc. Mais il s'agit d'une réaction à chaud du marché qui ne constitue pas une indication de tendance à long terme". Le spécialiste anticipe la paire de devises à 1,10 EUR/CHF d'ici la fin de l'année.

PRUDENCE SUR L'OR

Mardi peu après la mi-journée, l'or reprenait 0,56% à 1250,07 USD/oz, après un pic à 1259,78 USD/oz dans la foulée immédiate des attaques qui ont frappé la capitale européenne.

Premier bénéficiaire de l'aversion au risque qui s'est abattue sur les marchés depuis le début de l'année ainsi que du tassement plus récent des rendements obligataire, l'or risque cependant de faire les frais d'une normalisation prochaine de la politique monétaire menée par la Réserve fédérale américaine (Fed), prévenait avant-Bourse Credit Suisse dans son rapport quotidien d'investissement.

Le numéro deux bancaire helvétique a par ailleurs dégradé à "neutral" contre "outperform" la recommandation pour les entreprises canadiennes, pour beaucoup liées aux secteurs des métaux précieux et des hydrocarbures.

La grande banque a adopté la semaine dernière une attitude plus prudente face au métal jaune et souligne que le prix de l'once s'est tassé lundi pour la troisième séance consécutive.

L'or continue néanmoins d'afficher les meilleures performances depuis le début de l'année, estimait pour sa part Lombard Odier, qui conserve une appréciation légèrement négative pour les métaux précieux. L'établissement soulignait en fin de semaine dernière que si des vulnérabilités demeurent, les tendances mondiales de croissance n'ont toujours pas cédé et les politiques monétaires restent accommodantes en dépit de certaines restrictions.

al/jh

(AWP / 22.03.2016 17h39)