L'unique centrale électrique de Gaza à l'arrêt après des bombardements

Gaza (Territoires palestiniens) - L'unique centrale électrique de la bande de Gaza a cessé de fonctionner après un bombardement de l'armée israélienne dans la nuit, a annoncé mardi à l'AFP le directeur-adjoint de l'autorité de l'Énergie de l'enclave palestinienne.

L'unique centrale électrique de Gaza a cessé de fonctionner après un bombardement israélien la nuit dernière, qui a endommagé le générateur de vapeur avant de toucher les réservoirs de carburant qui ont pris feu, a déclaré Fathi al-Sheikh Khalil.

D'importants incendies se sont déclarés dans le secteur de la centrale (centre du territoire palestinien) où les véhicules de secours ne parvenaient pas à entrer, a constaté un journaliste de l'AFP.

Cette usine assure à elle seule environ 30% de la consommation d'électricité à Gaza.

Selon Fathi al-Sheikh Khalil, cinq des dix lignes électriques venant d'Israël pour approvisionner la bande de Gaza ont également été endommagées par les bombardements israéliens, et les services de maintenance ne peuvent pas atteindre la zone pour réparer.

Outre une pénurie chronique d'eau, l'enclave palestinienne, soumise depuis 2006 à un blocus imposé par Israël, souffre d'importants problèmes d'approvisionnement en électricité.

Même en temps normal, les coupures de courant à Gaza sont quotidiennes, de 8 à plus de 12 heures par jour, affectant hôpitaux, écoles, commerces, ou encore usines de traitement des eaux du territoire et de ses 1,8 million d'habitants.

Selon l'ONU, la demande en électricité du territoire est estimée à 360 mégawatts, dont 120 fournis par Israël, 22 par l'Egypte et 80 produits par la centrale.

(©AFP / 29 juillet 2014 10h12)