Matières premières: le palladium à un zénith depuis 2001

Londres (awp/afp) - Dopé par la demande de véhicules à essence après le "dieselgate" et par l'intérêt des investisseurs financiers, le palladium a dépassé lundi les 1000 dollars l'once, une première en plus de 16 ans.

A 10H30 GMT, l'once de palladium valait 1.005,20 dollars, après avoir atteint 1.010,21 dollars vers 07H50 GMT, à son plus haut niveau depuis février 2001.

"La demande de palladium continue de grimper (...) Non seulement la demande du secteur automobile est robuste, mais en plus les investisseurs financiers restent loyaux au métal depuis le début de l'année", ont résumé les analystes de Commerzbank.

Depuis le début de l'année, le palladium a bondi de 48,05%, et les analystes de Natixis estiment que ce bond est du principalement à la demande du secteur automobile.

"La demande du secteur de la bijouterie est négligeable, et 80% de la demande de palladium vient de la demande des catalyseurs automobiles", ont-ils détaillé.

Le palladium est utilisé pour la confection de catalyseurs de véhicules à essence, alors que le platine, métal du même type mais qui a perdu 4% depuis le début de l'année, sert aux catalyseurs de moteurs diesel.

"Le scandale du +dieselgate+ et les efforts de plusieurs pays pour réduire les ventes de voitures diesel ont découragé les potentiels acheteurs", ont expliqué les analystes de Natixis.

Après le coup de tonnerre du scandale des moteurs diesel truqués par Volkswagen en 2015, plusieurs pays ont accentué leurs mesures pour limiter l'usage de ce carburant.

Par conséquent, la demande de véhicules à essence a grimpé et a entraîné une forte demande de palladium.

Cependant, certains analystes restaient prudents.

"Les dernières données sur les ventes de véhicules aux Etats-Unis sont bonnes, mais elles ont été alimentées sur le court terme par la tempête Harvey, qui a endommagé de nombreux véhicules. A plus long terme, la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine pourrait faire grimper les prix des crédits et limiter les ventes aux particuliers", ont prévenu les analystes de UniCredit.

afp/jh

(AWP / 16.10.2017 13h35)
News les plus lues