Métaux de base: encore et toujours plombés par la Chine et le dollar

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont poursuivi leur recul cette semaine, toujours plombés par la hausse du billet vert et diverses craintes sur l'économie chinoise.

Dès lundi, les métaux de base ont dégringolé, affectés par des propos du ministre chinois des Finances Lou Jiwei, qui avait déclaré au cours du weekend que le gouvernement n'infléchirait pas sa politique en dépit du ralentissement de l'économie.

Les opérateurs du marché des métaux de base s'inquiètent des signaux d'essoufflement de la deuxième économie mondiale, celle-ci étant de loin le premier consommateur mondial de ces matières premières.

Lundi, le plomb et le zinc ont ainsi atteint des plus bas depuis respectivement cinq mois et demi (à 2051 dollars la tonne) et près de trois mois (à 2216 dollars la tonne).

Le nickel a quant à lui glissé mardi jusqu'à 16'483 dollars la tonne, un niveau inconnu depuis début avril.

Le léger rebond de la production manufacturière chinoise en septembre (à 50,5 points contre 50,2 points en août selon l'indice provisoire publié mardi par HSBC) n'a pas vraiment réussi à redonner de la vigueur aux prix des métaux de base.

"Avec un dollar grimpant (à des plus hauts depuis 2 ans face à l'euro et 6 ans face au yen), tous les métaux de base ont trébuché, l'étain ayant particulièrement souffert après avoir dégringolé sous des paliers techniques", ont expliqué les analystes du courtier Triland Metals.

Le renforcement de la monnaie américaine rend les matières premières libellées en dollars plus onéreuses pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Le cuivre, l'aluminium et l'étain ont ainsi ployé jeudi à des plus bas depuis respectivement trois mois (6676,75 dollars la tonne), deux mois (1950,50 dollars la tonne) et treize mois (à 20'500 dollars la tonne).

"Des nouvelles en provenance de Chine selon lesquelles les autorités ont identifié environ 10 milliards de dollars de transactions commerciales frauduleuses ont aussi eu un impact négatif" sur les métaux, ont pointé les analystes du courtier Sucden.

Un "large nombre" d'entreprises ont "falsifié, altéré ou recyclé" des documents administratifs et certificats pour des activités commerciales à l'international afin de camoufler des transferts illégaux, a expliqué jeudi à Pékin un haut responsable de l'administration chinoise des changes (SAFE).

Les autorités se sont en particulier penchées de très près sur le cas du port de Qingdao, dans l'est de la Chine, important point de transit de matières premières et au coeur en juin dernier d'un retentissant scandale financier.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 6730 dollars vendredi à 11H15 GMT (13h15 HEC), contre 6814 dollars le vendredi précédent à 13H00 GMT.

L'aluminium valait 1960,75 dollars la tonne, contre 1982 dollars.

Le plomb valait 2083,75 dollars la tonne, contre 2074 dollars.

L'étain valait 20'784 dollars la tonne, contre 21'210 dollars.

Le nickel valait 17'372 dollars la tonne, contre 17'836 dollars.

Le zinc valait 2282,50 dollars la tonne, contre 2258 dollars.

afp/fah

(AWP / 26.09.2014 14h54)