Meyer Burger remporte une importante commande, objectifs de ventes confirmés

(ajoute commentaires d'analystes, cours de Bourse)

Zurich (awp) - L'équipementier de l'industrie solaire Meyer Burger a décroché une commande auprès d'un client non identifié pour 74 millions de francs, a annoncé vendredi le groupe thounois, qualifiant l'accord de "stratégique" et "majeur", tout en confirmant ses objectifs annuels en termes de ventes. Le titre profitait de ces annonces à la Bourse suisse.

Une société "leader" et "non-chinoise" dans le domaine de l'énergie solaire a commandé des équipement pour une ligne de production de 600 mégawatts faisant appel aux technologies de Meyer Burger, a précisé ce dernier dans un communiqué.

La livraison va débuter au premier trimestre 2019 pour une mise en service début 2020.

Pour le patron de Meyer Burger, Hans Brändle, ce contrat "avec un fabricant de modules solaires bien établi et hautement respecté" constitue "une véritable percée".

Meyer Burger a également confirmé son objectif de ventes nettes de 400 à 440 millions de francs en 2018. La marge brute d'exploitation (Ebitda) en revanche est désormais attendue "dans le haut de la fourchette à un chiffre", contre "autour de 10%" précédemment.

La direction a répété qu'elle devrait atteindre l'équilibre au niveau du résultat net à partir de ventes de 250 millions de francs dès 2021, grâce à son programme d'économies.

Les analystes de Credit Suisse ont estimé que ces annonces étaient "positives" pour le titre. Ils ont cependant pointé du doigt que le groupe avait légèrement abaissé ses objectifs en matière de marge Ebitda pour 2018.

Un "jalon" franchi

UBS a fait le même constat, ajoutant que l'année qui touche à sa fin a été difficile pour le secteur photovoltaïque. La volatilité dans ce domaine devrait persister, a prédit la banque aux trois clés dans une note.

Plus magnanime, la banque Vontobel a estimé que Meyer Burger a franchi un "jalon" avec cette commande. L'année 2019 reste cependant empreinte d'incertitudes, ce qui justifie la recommandation du titre à "hold", selon les analystes de l'établissement privé zurichois.

Les investisseurs accueillaient cette nouvelle positivement. Vers 11h30, l'action Meyer Burger s'envolait de 9,1% à 0,6 franc dans un volume de 10,4 millions de titres, nettement plus que le volume journalier moyen. Le SPI baissait pour sa part de 1,24%.

Cette soudaine remontée ne compensait cependant pas la dégringolade subie par la nominative depuis le début de l'année, qui s'établit à près de 70%.

al/buc

(AWP / 14.12.2018 12h15)