Migros Vaud: allongements "mesurés" des horaires de travail

(ajoute réaction syndicale)

Lausanne (awp/ats) - Les horaires de certains magasins de Migros Vaud vont être allongés de manière "mesurée". Le grand distributeur dit avoir entendu les remarques du personnel concernant son projet initial qui avait été contesté.

Dans un communiqué, Migros Vaud annonce jeudi avoir décidé d'introduire dès lundi 20 novembre de nouveaux horaires d'ouverture "de manière mesurée". Les modifications concernent les magasins de Bussigny, Croset (Ecublens), Epalinges, Oron et Pully.

Des changements "mesurés" sont aussi prévus pour le Centre MMM de Crissier. La décision finale ne sera cependant prise que lorsque les commerces partenaires du centre auront été consultés, poursuit Migros Vaud.

A titre d'exemple, le magasin d'Epalinges voit son horaire s'allonger les quatre premiers jours de la semaine de 19h00 à 20h00. A Bussigny en revanche, le changement ne porte que sur la fermeture du vendredi soir qui passe de 19h30 à 20h00. A Oron, la fermeture à 20h00 devient systématique au lieu de 18h30, hormis le samedi (18h00).

Les changements visent à répondre au tourisme d'achat. Ils doivent satisfaire aussi les nouvelles habitudes des consommateurs, selon la Migros. Ces décisions font suite à une procédure de consultation menée par la Commission du personnel de l'entreprise. Celle-ci "a consulté tous les employés" pour qu'ils puissent donner leur avis.

PROTESTATIONS RÉITÉRÉES

Fin août, Migros Vaud avait gelé provisoirement son projet d'allonger les horaires à la suite du mécontentement du personnel et des protestations syndicales.

La coopérative entendait se donner le temps d'une consultation "sereine" de ses collaborateurs. Coop avait annoncé de son côté qu'elle prolongeait sa période de consultation.

Interrogé par l'ats, Yves Defferrard, co-secrétaire régional d'Unia Vaud, considère l'annonce de Migros Vaud comme "une décision unilatérale". Il "prend acte que Migros refuse le dialogue social" et dénonce des "méthodes scandaleuses".

Il indique qu'Unia a envoyé fin septembre à la direction de Migros Vaud les résultats détaillés d'une consultation que le syndicat a menée en ligne ainsi que des propositions.

Plusieurs centaines de personnes y ont participé, dont près d'une centaine d'employés de Migros Vaud. "La quasi-totalité des personnes s'est prononcée contre l'extension des heures d'ouverture", souligne-t-il.

Le géant orange n'a pas donné suite jusqu'à l'annonce de jeudi. "Nous allons réfléchir aux mesures qui s'imposent", conclut Yves Defferrard.

ats/buc

(AWP / 12.10.2017 19h20)
News les plus lues