Nestlé: repli de la rentabilité en 2016 sur fond de croissance décevante

(ajoute ventes par région et détails)

Vevey (awp) - Nestlé a enregistré l'an dernier une croissance organique de 3,2%, pour générer un chiffre d'affaires 89,47 mrd CHF. La croissance interne réelle (RIG), mesure à l'aune de laquelle la multinationale veveysane apprécie sa propre performance, s'est établie à 2,4%. La marge opérationnelle s'est enrobée de 0,2 point de pourcentage à 15,3%, pour un résultat afférent de 13,69 mrd CHF.

Le bénéfice net s'est par contre tassé de 5,9% à 8,53 mrd CHF, en raison principalement d'un ajustement d'impôts différés, détaille le rapport annuel publié jeudi. Le groupe note que les hausses de tarifs ont été bridées à 0,8%, mais devraient s'avérer plus favorables cette année.

Le conseil d'administration proposera aux actionnaires une rémunération augmentée de 5 centimes en comparaison annuelle, soit 2,30 CHF par action.

"Notre croissance organique 2016 s'est établie dans la fourchette supérieure de l'industrie mais en deçà de nos attentes", reconnaît le nouveau directeur général (CEO) Mark Schneider, cité dans le rapport.

La performance déçoit aussi les projections moyennes des analystes consultés par AWP, qui articulaient un chiffre d'affaires de 89,73 mrd CHF, un résultat opérationnel de 13,74 mrd CHF - soit une marge afférente de 15,4% - ainsi qu'un bénéfice net de 9,33 mrd CHF. La croissance organique était attendue à 3,4% et le dividende à 2,34 CHF par titre.

PERFORMANCES CONTRASTÉES

Les ventes outre-Atlantique (AMS) ont affiché une croissance réelle de 2,0%, à 26,36 mrd CHF et l'excédent d'exploitation a grignoté 1,0% à 5,07 mrd CHF. Avec 16,25 mrd CHF de chiffre d'affaires, la zone Europe/Moyen-Orient/Afrique du Nord (EMENA) a essuyé une contraction de 0,9%, mais la rentabilité opérationnelle s'est renforcée de 5,4% à 2,71 mrd CHF.

Sur les autres débouchés du groupe (AOA) les recettes ont enflé de 1,1% et le bénéfice d'exploitation s'est étoffé de 4,7% à 2,76 mrd CHF.

Sur le segment des boissons, les revenus de Nestlé Waters ont gagné 3,9% à 7,93 mrd CHF et l'excédent opérationnel 14,7% à 946 mio CHF. Les recettes de Nestlé Nutrition se sont érodées de 1,3% à 10,33 mrd CHF et la rentabilité de 0,9% à 2,36 mrd CHF.

Ventes aux professionnels, café en capsules et produits de soins ont généré des recettes pratiquement stables de 14,12 mrd CHF. La rentabilité s'est contractée de 3,5% à 2,14 mrd CHF.

La direction anticipe pour l'année en cours une croissance organique de 2 à 4%, mais prévient que les coûts de restructuration prendront parallèlement l'ascenseur. La marge opérationnelle risque conséquemment de stagner, mais le bénéfice par action hors effets de change et le rendement du capital doivent progresser. L'enveloppe dévolue aux restructurations en 2017 comprend un demi-milliard de francs.

Outre les changements déjà annoncés à la tête du conseil d'administration, l'organe de surveillance de Nestlé proposera à l'assemblée générale du 6 avril l'intégration en son sein d'Ursula Burns, présidente et ancienne directrice générale de Xerox.

jh/al/ol

(AWP / 16.02.2017 08h26)

News les plus lues