Niger: plus de 300 chrétiens sous protection militaire à Zinder

Niamey - Environ 300 chrétiens se trouvaient samedi sous protection militaire à Zinder, deuxième ville du Niger, où de violentes manifestations contre la caricature de Mahomet en Une de Charlie Hebdo ont fait vendredi 4 morts et 45 blessés, a-t-on appris de source sécuritaire.

255 chrétiens étaient recensés samedi dans une caserne, a indiqué cette source sécuritaire occidentale.

Environ 70 autres, une cinquantaine d'adultes et une vingtaine d'enfants, étaient par ailleurs retranchés dans une église évangélique, protégés par une centaine de gendarmes et de policiers, ont déclaré deux d'entre eux à l'AFP.

Ceux-ci encerclent ce bâtiment qui, contrairement aux autres églises de Zinder, n'a pas été détruit car il est très proche d'une gendarmerie, ont indiqué ces témoins.

Vendredi, les gendarmes ont lutté pendant 3 heures contre des manifestants qui chargeaient, et qu'ils ont repoussé avec des gaz lacrymogènes, a raconté l'un d'entre eux, cadre du ministère de la Santé, qui préfère se faire appeler Alassane.

Ils étaient décidés à brûler toutes les églises. Il ne reste que la nôtre, où nous mangeons ensemble, dormons ensemble et cotisons pour nous acheter de la nourriture, a poursuivi ce père de trois enfants.

Les gens qui ont fait ça ne sont pas des gens du quartier mais ils ont eu recours à des traîtres du voisinage, a affirmé Innocent, employé d'une ONG, dont la voiture a été démolie et la maison détruite alors qu'il n'y habitait que depuis deux semaines.

Hier, j'ai eu très peur. Ils sont venus chez nous, ils ont voulu nous tuer, a témoigné Innocent, pour qui les 600 à 700 chrétiens de Zinder avaient jusque là de très bons rapports avec les musulmans.

On n'a aucun problème, a affirmé Alassane, qui a expliqué avoir des cousins musulmans.

Nos grands-parents sont ici depuis les années 1930. Ce sont eux qui ont fondé notre église. (...) Si certaines maisons (appartenant à des chrétiens) ont échappé au vandalisme, c'est vraiment grâce à la solidarité des voisins (musulmans), qui les ont défendues, a-t-il rappelé.

Les manifestations anti-Charlie Hebdo ont fait 4 morts et 45 blessés vendredi à Zinder, ancienne capitale du Niger, où le Centre culturel franco-nigérien a été brûlé et au moins trois églises saccagées.

(©AFP / 17 janvier 2015 20h34)
News les plus lues