Novartis: Sandoz règle un conflit de brevet pour Adalimumab avec AbbVie

Zurich (awp) - Sandoz, filiale de Novartis, a réglé l'ensemble du conflit juridique qui l'opposait à l'entreprise pharma américaine AbbVie en relation avec les brevets pour le biosimilaire Adalimumab (Hyrimoz) du médicament de référence Humira. Le règlement vaut dans le monde entier.

Dans le cadre de l'accord conclu, AbbVie a accordé à Sandoz une licence non-exclusive pour la propriété intellectuelle d'AbbVie sur Humira. Cette licence prend effet à des moments différents selon les pays, a précisé Novartis jeudi soir. La licence prend effet le 16 octobre 2018 dans la plupart des pays de l'Union européenne et à d'autres moments, non spécifiés, dans divers autres pays hors des Etats-Unis. Dans ce dernier pays, la licence débute le 30 septembre 2023.

En contrepartie, Sandoz versera des taxes de licence à AbbVie, pour des montants non précisés. L'ensemble des désaccords juridiques entre les partie sont écartés. AbbVie ne versera aucune somme à Sandoz. Les conditions exactes de l'accord restent confidentielles.

Selon Novartis, l'accord ouvre la voie à une commercialisation cette année encore du biosimilaire dans d'importants marchés européens et garantit l'entrée sur le marché américain en 2023. En juillet dernier, la Commission européenne avait homologué le biosimilaire de Sandoz.

Le médicament de référence Humira est utilisé notamment dans le traitement de l'arthrite rhumatoïde, du psoriasis en plaques, de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse.

uh/rp

(AWP / 11.10.2018 23h24)
News les plus lues