Novartis ferme son site de Schlieren, 73 collaborateurs concernés

(dépêche développée, ajoute réaction syndicats, cours de Bourse)

Zurich (awp) - Novartis ferme son site de Schlieren et compte supprimer 73 postes. Une nouvelle stratégie explique la relocalisation de la recherche biothérapeutique à Bâle et à Cambridge, aux Etats-Unis, a indiqué mercredi un porte-parole du groupe pharmaceutique à AWP.

Le mastodonte a entamé une procédure de consultation avec les employés touchés par la mesure de suppression. Ces derniers travaillaient jusqu'ici pour l'unité Esbatech qui avait été rachetée en 2009 par Alcon, filiale de Novartis spécialisée dans l'ophtalmologie.

Esbatech était à l'origine une spin-off de l'Université de Zurich. La société ne faisait cependant plus partie d'Alcon, qui rencontre actuellement de graves problèmes. Novartis a réorganisé Alcon en début d'année pour essayer de lui insuffler une nouvelle énergie.

Le groupe pharmaceutique prévoit également de créer 20 à 25 nouvelles postes au Biologics Center à Bâle.

Le syndicat Syna se dit consterné par la fermeture du site de Schlieren et relève que les nouveaux postes à Bâle constituent une faible consolation. Etant donné la bonne santé financière de Novartis, Syna ne comprend pas la mesure. Novartis s'était engagé à promouvoir l'innovation en Suisse, rappelle le syndicat dans un communiqué. Le groupe devrait proposer un autre poste aux personnes touchées par la fermeture, ajoute le syndicat.

Le groupe bâlois compte aussi fermer à Shanghai son institut pour maladies tropicales (NITD) comptant 18 postes. La recherche de ce site sera par la suite transférée à Emeryville, en Californie.

Fin août, le bâlois a également sabré 120 emplois aux Etats-Unis dans le cadre de la transformation du groupe. Au niveau mondial, Novartis compte environ 118'000 collaborateurs.

Le groupe pharmaceutique se trouve dans une phase transitoire. L'entreprise a réorganisé son département Pharma en une unité pour l'oncologie et une autre pour le reste des produits. Les investissements pour la commercialisation de potentiels blockbusters pourraient peser sur le bénéfice cette année.

A 12h25, l'action cédait 0,9% à 76,90 CHF dans un SMI en baisse de -0,73%.

yr/cp/lk/ol/al

(AWP / 05.10.2016 12h38)