Novartis: l'Entresto abime moins les reins que les traitements standard

Zurich (awp) - Novartis assure lundi avoir constaté chez les patients cardiaques présentant une fraction d'éjection réduite et traités avec l'Entresto une moindre réduction des fonctions rénales que chez les individus recevant le traitement standard avec pour principe actif l'inhibiteur de l'enzyme de conversion énalapril, en particulier sur les patients diabétiques. Près de 40% des personnes souffrant d'insuffisance cardiaque chronique présentent une forme de diabète, souligne le communiqué du mastodonte rhénan.

Homologué en 2015, l'Entresto avait connu des débuts poussifs en termes de commercialisation. Novartis consacre depuis 2016 d'importants investissements dans une quarantaine d'études cliniques destinées à générer des données additionnelles sur l'efficacité et la sécurité de ce médicament, ainsi que sur le bénéfice pour les patients en terme de qualité de vie.

L'Entresto a franchi l'an dernier le cap du demi-milliard de dollars de chiffre d'affaires. La substance est actuellement autorisée des deux côtés de l'Atlantique et généralement administré en complément d'autres traitements contre l'insuffisance cardiaque, en remplacement d'inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou d'autres antagonistes des récepteurs de l'angiotensine.

jh/al

(AWP / 16.04.2018 07h46)
News les plus lues