Novartis: la FTC américaine poses ses conditions aux échanges avec GSK

Zurich (awp) - Novartis pourra reprendre comme convenu à GlaxoSmithKline (GSK) son portefeuille oncologique pour un montant de 16 mrd USD, moyennant certaines conditions, annonce lundi la commission américaine de la concurrence (Federal Trade Commission) dans un communiqué. Le géant pharmaceutique rhénan devra notamment céder à l'américain Array BioPharma l'ensemble de ses actifs liés au inhibiteurs BRAF et MEK, faute de quoi l'opération serait "probablement anticoncurrentielle", écrit l'autorité dans son communiqué.

Ces deux substances sont utilisées séparément et, de plus en plus souvent, en combinaison dans le traitement du mélanome ainsi que d'une gamme diverse de types de cancers. Novartis et GSK sont deux compagnies au sein d'un groupe restreint développant l'une ou l'autre et font partie des seules trois à commercialiser ou développer les deux à des fins de traitement du mélanome, poursuit la FTC dans ses considérants.

La cession obligatoire de ces activités au laboratoire américain permettra d'éviter un avortement du programme de Novartis en la matière, susceptible de provoquer une hausse de tarifs pour les patients et de priver ceux-ci de traitements potentiellement plus efficaces.

La décision de désigner Array BioPharma découle d'une consultation avec les autorités de la concurrence en Australie, au Canada et dans l'Union européenne, assure la FTC.

jh/rp

(AWP / 23.02.2015 17h40)