Novartis: le responsable juridique, première victime de l'affaire Michael Cohen

(synthèse)

Zurich (awp) - Le responsable juridique dgroupe pharmaceutique bâlois Novartis Felix Ehrat a dû démissionner, empêtré dans l'affaire liée au controversé cabinet Essential Consultants, détenu par Michael Cohen, l'avocat du président des Etats-Unis Donald Trump.

"Ce contrat, même s'il ne peut d'un point de vue juridique être remis en cause, était une erreur. En tant que cosignataire du contrat avec l'ancien directeur général, je prends l'entière responsabilité de cette décision pour mettre fin au débat public", a déclaré Felix Ehrat, cité dans le communiqué publié mercredi par le groupe pharmaceutique.

Novartis avait conclu en février 2017, soit peu après l'élection du président Trump, un contrat d'un an avec Essential Consultants qui portait sur la politique de santé aux Etats-Unis. L'accord entre les deux sociétés était arrivé à échéance en février dernier et n'avait pas été reconduit.

La société de Michael Cohen devait conseiller le groupe rhénan sur l'approche de la nouvelle administration concernant la politique en matière de santé et notamment l'"Obamacare", qui visait à offrir une couverture maladie aux Américains qui en étaient dépourvus pour des raisons financières.

Le groupe pharmaceutique a été contacté par les autorités judiciaires américaines au sujet des versements qu'Essential Consultants avait reçu du géant bâlois.

Accord conclu avant l'arrivée du nouveau CEO

Novartis s'était engagé à verser 100'000 dollars (99'145 francs) par mois à Essential Services. Mais après une première réunion en mars 2017, le groupe a constaté que M. Cohen n'était pas le bon interlocuteur et a mis fin à la collaboration. Pour des raisons contractuelles, les paiements ont été poursuivis jusqu'en février 2018, avait précisé Novartis la semaine dernière.

Le groupe avait en outre tenu à rappeler que l'accord avec Essential Consultants avait été conclu avant la nomination du nouveau directeur général Vas Narasimhan, intervenue en septembre 2017.

Essential Consultants est une entité - qualifiée de coquille vide par la presse américaine - qui a payé 130'000 dollars à l'actrice porno Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, en échange de son silence sur une relation supposée avec M. Trump.

Actares remet en cause la nomination

Shannon Thyme Klinger, actuelle cheffe de l'éthique, des risques et de la conformité de Novartis, assurera la succession de Felix Ehrat à partir du 1er juin.

Actares a rebondi sur la nomination de Shannon Klinger à la tête du département juridique de Novartis. L'association de conseil aux actionnaires relève que la nouvelle responsable aurait été en première ligne dans le versement de 1,2 million de dollars à Essential Consulting. Mme Klinger usurperait par ailleurs un titre de docteur, alors qu'elle ne dispose que d'un Master.

Si les faits reprochés à la nouvelle responsable juridique venaient à être prouvés, Novartis devrait aussi se séparer d'elle, pour ne pas perdre sa crédibilité et celle du nouveau directeur général, soutient Actares.

A 14h45, le titre Novartis cédait 0,2% à 77,84 francs dans un SMI en baisse de 0,16%.

lk/jh/ol/tn

(AWP / 16.05.2018 15h01)
News les plus lues