Novartis: stabilité des emplois en Suisse après le programme de réduction

Zurich (awp) - A l'issue du programme de réduction de quatre ans, le nombre des emplois de Novartis en Suisse devrait rester relativement constant. Le président du conseil d'administration Jörg Reinhardt l'a dit samedi à la radio alémanique SRF.

Il est certain que la Suisse restera un emplacement très important pour l'entreprise et personne ne doit craindre que ce ne sera que le début d'une nouvelle réduction, a dit le président.

En septembre dernier, Novartis avait annoncé son intention de supprimer environ 2150 emplois en Suisse en l'espace de quatre ans. Sont principalement concernés la production à Bâle, Schweizerhalle, Stein et Locarno où quelque 1500 emplois disparaîtront. Quelque 700 autres emplois dans les services seront délocalisés à l'étranger.

A l'inverse, près de 450 nouveaux emplois seront créés. Il est prévu de développer une usine de finition pour les thérapies cellulaire et génique à Stein, selon Novartis.

Ces emplois sont hautement qualifiés, a relevé M. Reinhardt. "Nous nous lançons dans la thérapie génique. A moyen terme, nous aurons besoins d'un emplacement en Europe et cela pourrait tout à fait être en Suisse. Nous conserverons des emplois hautement qualifiés en Suisse. Il y a toutefois aussi un besoin pour des emplois moins bien qualifiés", a souligné le président.

Le dossier de l'accord-cadre entre la Suisse et l'Union européenne ne joue aucun rôle dans les décisions d'investissements de Novartis, a dit M. Reinhardt qui a précisé s'attendre à un accord acceptable pour les deux parties.

jb/rp

(AWP / 15.12.2018 13h03)