Nucléaire: Bernard Doroszczuk officiellement à la tête de l'ASN

Paris - Bernard Doroszczuk a été officiellement nommé à la tête de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) pour une durée de six ans, selon le Journal Officiel de mercredi, succèdant à Pierre-Franck Chevet, dont le mandat arrivait à échéance.

Il a été nommé à la tête du gendarme du nucléaire par "décret du président de la République en date du 13 novembre", précise le texte.

La nomination de M. Doroszczuk avait recueilli un avis favorable de l'Assemblée nationale et du Sénat, qui l'avaient auditionné en octobre.

Son parcours a "été entièrement consacré au contrôle des activités et des installations à risque, tant dans le secteur public que dans le secteur privé, avec plusieurs responsabilités en relation directe avec la sûreté nucléaire et la radioprotection", rappelle de son côté l'ASN dans un communiqué.

En se présentant devant les parlementaires, Bernard Doroszczuk avait souligné que l'ASN faisait face à deux gros enjeux à court terme: celui du chantier de l'EPR de Flamanville (Manche) et le réexamen des réacteurs de 900 mégawatts d'EDF pour qu'ils puissent éventuellement fonctionner au-delà de 40 ans.

A plus long terme, il a aussi identifié un certain nombre d'enjeux: le maintien des capacités techniques et financières des exploitants (EDF, Orano, CEA), la question des déchets et du démantèlement, la radioprotection dans le domaine médical et l'efficience interne de l'ASN.

jmi/tq/nth

EDF - ELECTRICITE DE FRANCE

ORANO

(©AFP / 14 novembre 2018 09h46)