OMC : l'UE et le Japon ont gagné contre la Chine dans un conflit sur les tubes en inox

Genève - Un tribunal d'arbitrage de l'OMC a donné tort à la Chine dans un conflit commercial qui l'opposait à l'UE et au Japon portant sur les tubes en acier inox, selon une décision publiée vendredi par l'Organisation mondiale du commerce à Genève.

Le Japon et l'UE avaient engagé une procédure contre la Chine en 2012 et 2013 pour protester contre les mesures anti-dumping imposées par Pékin sur les importations de certains tubes inox.

Ces tubes sont utilisés dans l'équipement des centrales thermiques.

Un panel (tribunal d'arbitrage) a été mis en place en 2013, chargé de trancher ce litige, et il vient de rendre ses conclusions.

Selon la décision du panel, la Chine, en imposant ces mesures de dumping, n'a pas respecté l'accord Antidumping, et doit à présent prendre les mesures nécessaires pour se mettre en conformité.

Un appel contre cette décision est possible durant un délai de 60 jours.

Le Japon se plaignait notamment des effets de cette mesure sur les exportations vers la Chine des sociétés telles que Nippon Steel ou Sumitomo Metal Corp.

L'UE défendait quant à elle les intérêts des sociétés espagnole Tubacex S.A et allemande Salzgitter AG.

En matière de commerce international, nous devons tous agir en suivant les règles du jeu, je suis contente de voir que l'OMC a demandé aujourd'hui à la Chine de se mettre en conformité avec les règles de l'OMC, a déclaré la commissaire européenne en charge du commerce international Cecilia Malmström.

L'UE relève que c'est la deuxième fois qu'elle gagne contre la Chine devant l'OMC en matière de mesures anti-dumping.

La première concerne des appareils à rayons X exportés vers la Chine.

Il s'agit d'une victoire claire pour l'UE, ajoute encore Mme Malmstroem.

(©AFP / 13 février 2015 19h03)