Orange noue un partenariat avec Deutsche Telekom pour un assistant virtuel

Paris - Orange a développé un assistant virtuel, appelé Djingo, qu'il compte enrichir dans le cadre d'un partenariat avec Deutsche Telekom, a annoncé jeudi Stéphane Richard, le PDG de l'opérateur français.

"Nous avons noué un partenariat stratégique avec Deutsche Telekom pour le développement de cette intelligence artificielle et de son +speaker+", a indiqué le responsable, au cours du "Show Hello" organisé à la salle Pleyel à Paris pour présenter les innovations du groupe.

Ce projet doit être une "réponse franco-allemande aux première initiatives dans ce domaine", comme à l'assistant virtuel Siri d'Apple ou Alexa d'Amazon, a précisé le responsable à l'AFP.

"C'est un gros investissement de construire un écosystème autour de l'intelligence artificielle, le fait de pouvoir joindre nos forces en terme de ressources, pas seulement financières et d'accès au marché, sur un périmètre beaucoup plus large est très important. C'est l'avenir, il était important de prendre pied dès maintenant", a-t-il détaillé.

D'autres appareils, qui serviront d'interfaces, seront lancés dans les mois qui viennent, certains faits par Orange et d'autres par son partenaire allemand.

Djingo, le nouvel assistant virtuel multiservices d'Orange, est doté d'une interface ouverte, compatible avec les systèmes des géants américains comme IBM ou Microsoft, a précisé Stéphane Richard.

On pourra s'adresser à lui par la voix ou le texte via la box, une application ou un nouvel équipement, un speaker dédié qui sera disponible à la vente en début 2018. Il permettra par exemple de piloter sa TV, ses objets connectés ou la domotique.

L'utilisateur pourra lui demander de chercher un film, de baisser la lumière, lancer un morceau de musique, mais pourra aussi téléphoner, envoyer ou chercher des messages.

Sur la scène du "Show Hello", Stéphane Richard a ainsi dicté au speaker Djingo un tweet, que l'assistant virtuel a envoyé depuis le compte twitter du PDG d'Orange.

Parmi les autres innovations dévoilées jeudi, le responsable a annoncé la "virtualisation" de la Livebox, c'est-à-dire le transfert d'une partie des fonctionnalités de la box vers des serveurs distants.

"C'est une révolution qui est tirée par le souci d'améliorer l'impact environnemental, d'augmenter la fluidité, la puissance et la disponibilité des contenus et de tous les usages numériques, pas par la recherche d'économies de coûts", a détaillé Stéphane Richard.

La Livebox actuelle d'Orange devrait être la dernière génération avant le déploiement à partir de 2018 d'une nouvelle box qui assurera seulement la connectivité dans les foyers, les fonctions logicielles étant déplacées dans les serveurs.

Stéphane Richard a aussi promis un "wifi intelligent" à partir de la fin 2017 aux utilisateurs de la Livebox. L'intelligence logicielle pourra adapter le débit wifi en fonction des usages, un débit modéré sera proposé si l'utilisateur consulte ses e-mails et plus important s'il regarde un film en streaming.

lgo/ef/gib

DEUTSCHE TELEKOM

MICROSOFT

IBM

Orange


(©AFP / 20 avril 2017 16h10)

News les plus lues