Ouragan Michael: le bilan monte à 11 morts, après le décès de cinq personnes en Virginie

Washington - L'ouragan Michael, rétrogradé en tempête tropicale, a causé la mort d'au moins 11 personnes depuis son arrivée sur les côtes de la Floride mercredi, les autorités annonçant vendredi matin le décès de cinq personnes dans l'Etat de la Virginie.

"5 morts confirmés liés à Michael", ont écrit sur Twitter les services d'urgence de cet Etat situé au sud de Washington. La tempête est passée sur la Virginie jeudi soir en remontant vers le nord depuis la Floride et s'éloigne désormais du territoire américain, rétrogradée en cyclone post-tropical.

Le Virginia department of Emergency a ajouté que 520.000 foyers étaient privés d'électricité.

"Inondations, arbres abattus, routes closes et débris vont affecter le trajet du matin", poursuivent les services d'urgence.

En s'abattant sur le nord-ouest de la Floride mercredi avec des vents d'une violence inouïe --à 250 km/h-- Michael a laissé dans son sillage des paysages de désolation.

La petite cité balnéaire de Mexico Beach, vidée de ses habitants, a été ravagée. Les images aériennes montrent des maisons soufflées par la force des vents. On n'entend plus que les alarmes anti-incendies des maisons dévastées par l'ouragan Michael, et les engins de chantier qui déblayent les voies d'accès, a constaté un journaliste de l'AFP.

En Floride, quatre personnes sont mortes selon le bureau du shérif du comté de Gadsden. Dans l'Etat voisin de Géorgie, une fillette de 11 ans a été tuée lorsqu'un auvent de garage a atterri sur sa maison, selon les autorités.

Et en Caroline du Nord, Etat déjà durement touché par l'ouragan Florence le mois dernier, une personne a perdu la vie après qu'un arbre s'est effondré sur une voiture, a annoncé le gouverneur jeudi après-midi.

Les consignes d'évacuation avant l'arrivée de l'ouragan Michael ont probablement sauvé de nombreuses vies et la reconstruction ne commencera qu'après la phase de sauvetage et de déblaiement actuellement assumée par des milliers de soldats et de secouristes mobilisés.

(©AFP / 12 octobre 2018 12h29)
News les plus lues