Pétrole: l'AIE abaisse ses prévisions de croissance de la demande 2018 et 2019

Un champ pétrolier exploité par Chevron à Bakersfield, en Californie, le 21 novembre 2016 / © AFP/Archives / Frederic J. BROWN
L'Agence internationale de l'énergie (AIE) a abaissé vendredi ses prévisions de croissance de la demande mondiale de pétrole pour 2018 et 2019 en raison des cours élevés, des tensions commerciales et de perspectives économiques moins favorables.

L'estimation de la croissance de la demande mondiale a été fortement revue en baisse de 110.000 barils par jour pour chacune des deux années. Cette croissance est désormais attendue à 1,3 million de barils par jour (mbj) en 2018, puis à 1,4 mbj l'an prochain.

Ce changement s'explique par "une combinaison de cours élevés, de perspectives moins optimistes pour l'économie mondiale et une révision à la baisse des données sur la Chine", explique l'AIE dans son rapport mensuel sur le pétrole.

L'agence basée à Paris observe que "l'énergie chère est de retour" et que cela est susceptible de peser sur la croissance économique, en particulier pour les pays en développement.

Elle souligne aussi le risque posé par les guerres commerciales, allusion notamment aux tensions entre les Etats-Unis et la Chine.

Production de pétrole de l'Opep et de la Russie / © AFP/Archives / Sabrina BLANCHARD
L'AIE observe que la demande et l'offre sont toutes deux proches de nouveaux pics historiques de 100 mbj. Elle les appelle des pics "jumeaux" ou "Twin Peaks" en anglais, en référence à une célèbre série télévisée américaine à l'atmosphère étrange.

Or cette situation se traduit par des "tensions" du côté de l'offre, dont l'augmentation s'effectue au prix d'une réduction des capacités de réserve.

"Cette tension pourrait être là pour un moment et sera probablement accompagnée d'une hausse des cours, même si nous déplorons cette situation et ses effets négatifs potentiels sur l'économie mondiale", indique l'AIE.



(©AFP / (12 octobre 2018 10h19)


News les plus lues