Pétrole: suspendu à l'Opep, le brut continue de reculer en Asie

Singapour (awp/afp) - Les cours du pétrole continuaient de reculer en Asie vendredi, les investisseurs s'inquiétant des difficultés des producteurs de l'Opep à trouver un terrain d'entente sur les modalités d'une baisse de leurs extractions.

Vers 03H10 GMT, le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en janvier, perdait 18 cents, à 51,31 dollars dans les échanges électroniques en Asie.

Le baril de Brent, référence européenne pour livraison en février, cédait 32 cents, à 59,74 dollars.

Les marchés ont les yeux rivés sur l'Organisation des pays exportateurs du pétrole qui retrouve à Vienne vendredi ses partenaires, dont la Russie. L'alliance de 25 pays au total est liée par un accord de limitation de la production d'or noir qui expire en théorie à la fin de l'année.

Une première journée de discussions sur les modalités d'une baisse de la production qui permettrait d'enrayer la chute des cours --plus de 30% en deux mois-- n'a rien donné, alors que Donald Trump, partisans des cours bas, exige de l'Opep le maintien d'un niveau élevé de la production.

Le ministre saoudien de l'Energie, Khaled al-Faleh, a exprimé ses doutes sur la possibilité même d'un accord final.

Les questions autour de la décision finale de l'Opep éclipsaient un rapport pourtant favorable de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

Selon ce document, les stocks de pétrole brut ont chuté de 7,3 millions de barils aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 30 novembre malgré un maintien de la production à un niveau record et la stabilisation de la cadence des raffineries.

afp/jh

(AWP / 07.12.2018 06h34)
News les plus lues