PSE: Prague et Bratislava appellent au rapprochement des salaires en Europe

PRAGUE (awp/afp) - Les Premiers ministres sociaux-démocrates tchèque et slovaque ont plaidé pour un rapprochement du niveau de vie entre l'Ouest et l'Est de l'Europe et mis en garde contre la montée de partis "antisystème", lors d'un congrès du Parti socialiste européen (PSE), vendredi à Prague.

"En tant que social-démocrate tchèque, je vois nos priorités dans le renforcement de la convergence du niveau de vie et dans le rapprochement des salaires en Occident, dans le centre et dans l'Est de l'Europe", a affirmé le Premier ministre tchèque, Bohuslav Sobotka.

"C'est un sujet d'actualité aujourd'hui en République tchèque", a-t-il rappelé, devant les journalistes.

En début de semaine, M. Sobotka avait appelé le géant néerlando-belge de la distribution Ahold Delhaize à augmenter les salaires de ses employés tchèques.

Le salaire brut mensuel moyen des employés de la filiale tchèque d'Ahold exerçant des professions telles que magasinier ou caissier se chiffre à 12.500 couronnes (462 euros) selon les syndicats et à 15.500 CZK (573 EUR) selon le groupe, a rapporté à cette occasion l'agence CTK.

"Soit nous offrirons aux gens un espoir de croissance, soit ils chercheront une issue auprès des partis antisystème", a aussi affirmé le Premier ministre tchèque.

De son côté, son homologue slovaque Robert Fico a appelé au "respect mutuel des spécificités de chaque pays".

"Un sujet devient crucial aujourd'hui en Slovaquie. Ce n'est pas le chômage, ce qui est intéressant, mais c'est le rapprochement des salaires et l'augmentation du niveau de vie, sans oublier une plus grande protection des salariés", a affirmé M. Fico.

Etalé sur trois jours, le congrès du PSE qui se déroule sous le mot d'ordre "Sauver l'Europe" est notamment consacré au thème du populisme et de l'avenir de l'UE, après le Brexit.

Le PSE regroupe les partis socialistes, sociaux-démocrates et travaillistes de l'UE et comprend 33 membres.

jma/via/pg /nas

(AWP / 02.12.2016 23h26)